Municipales à Païta: le rapporteur du tribunal administratif rejette les recours de Calédonie Ensemble

justice
recours tribunal
Mairie de Païta ©NC 1ère
Le rapporteur public du tribunal administratif de Nouméa a émis ce jeudi un avis défavorable concernant les recours déposées par Frédéric De Greslan qui conteste certaines pratiques du maire de Païta, Harold Martin. Le tribunal administratif se prononcera dans quelques jours.
C'est devant une salle du tribunal administratif pleine à craquer que l’audience s’est tenue ce jeudi. Il faut dire que le sujet passionne tant la campagne municipale qui opposait Harold Martin et Frédéric De Greslan a été combative, parfois même au-delà des limites légales selon le candidat de Calédonie Ensemble. 
 
Pour demander l’annulation de cette élection, Frédéric De Greslan a mis notamment en avant des manœuvres qui selon lui auraient porté atteinte à la sincérité du scrutin, surtout au regard de la différence de voix: 286 en faveur d’Harold Martin…
 
Des arguments qui ont été rejetés par le rapporteur public du tribunal administratif qui s'est prononcé ce jeudi pour le rejet de cette demande.
Concernant la publication d’une brochure par le maire sortant trois jours avant la fin de la campagne électorale du second tour des municipales, le rapporteur public a notamment estimé que Frédéric De Greslan aurait pu y répondre en participant à un débat sur une antenne radio deux jours plus tard. Enfin toujours selon le rapporteur public, les manifestations organisées au cours des deux mois qui ont précédé les élections et financées en partie par la maire n’avaient pas de caractère électoral. 
 
Le rapporteur public du tribunal administratif a aussi rejeté le second recours déposé par le candidat de Calédonie Ensemble concernant la demande d'annulation du conseil municipal qui a conduit à l’élection d’Harold Martin à la tête de la commune de Païta. 
 
Le tribunal administratif se prononcera sur cette affaire politiquement délicate d'ici sept à dix jours.