publicité

Boulouparis: un scrutin municipal en mars 2015?

En juin dernier, le tribunal administratif de Nouméa avait annulé le scrutin municipal de Boulouparis suite à un recours déposé par Pascal Vittori. Le maire, Alain Lazare, a fait appel devant le Conseil d'Etat. Les conclusions du rapporteur vont être bientôt rendues publiques.

© NC 1ère
© NC 1ère
  • Par Angela Palmieri
  • Publié le
Au lendemain du second tour des élections municipales, seulement 19 voix ont départagé Alain Lazare et Pascal Vittori dans la course au fauteuil de maire de Boulouparis. Alain Lazare et son équipe conservent donc la mairie de justesse...

Pascal Vittori décide alors de déposer un recours pour demander l'annulation du scrutin, en mettant en avant certaines pratiques d'Alain Lazare.

Le 2 juin dernier, le tribunal administratif de Nouméa fait connaître son analyse de la situation et valide le recours de l'adversaire d'Alain Lazare. En effet, selon la justice, "la diffusion de courriers par le maire sortant aux habitants des lotissements de Port Ouenghi juste avant les élections est de nature à avoir altéré la sincérité du scrutin". 

Pendant un mois, rien ne se passe et puis finalement le 2 juillet, Alain Lazare décide de se tourner vers le Conseil d'Etat pour faire appel. La procédure est en cours et compte tenu des délais légaux les conclusions du Conseil d'Etat devront être effectives avant le 2 janvier 2015.

Mais très prochainement le rapporteur public rendra sa copie en donnant un avis favorable ou non.
Si Pascal Vittori obtient gain de cause au cours de cette procédure en appel, de nouvelles élections pourraient être organisées au mois de mars 2015.
 

Les précisions de Pascal Vittori ( interrogé par Catherine Léhé)

itv vittori boulouparis

 

 
 


Sur le même thème

  • politique

    Le prochain gouvernement sera élu le 13 juin

    Le calendrier politique se précise pour la suite de la séquence, intense, consécutive aux élections provinciales : les membres du seizième gouvernement de la Nouvelle-Calédonie seront désignés par le Congrès le jeudi 13 juin. 

  • politique

    Démission collective au Rassemblement démocratique océanien

    Le RDO dans la tourmente, après les élections provinciales en Nouvelle-Calédonie et le rapprochement de vendredi 24 mai entre le FLNKS et l’Eveil océanien ? Deux cadres et plusieurs militants de cette composante du front indépendantiste ont en tout cas claqué la porte mardi soir. 

  • politique

    L’Avenir en confiance prône le consensus au gouvernement

    L’Avenir en confiance prend acte de la nouvelle donne politique au sein du Congrès de la Nouvelle-Calédonie. Dans un communiqué, le parti loyaliste appelle le FLNKS et l’Eveil océanien à travailler avec lui au sein du gouvernement pour relancer l’économie calédonienne. 

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play