nouvelle calédonie
info locale

L'Union Calédonienne persiste et signe, les non indépendantistes résistent

comité des signataires
bilan uc
©NC 1ère
L'Union calédonienne, parti indépendantiste du FLNKS, demande une feuille de route plus claire à l'Etat français et veut parallèlement une implication plus forte de l'ONU dans le dossier calédonien. Des exigences qui offusquent les partis non indépendantistes de Nouvelle-Calédonie.
"Le Comité des Signataires s'annonçait comme un palabre de plus, c'est pourquoi nous n'y sommes pas allés, mais notre mission à Paris répondait à l'invitation de l'Etat" a déclaré l'Union Calédonienne. (Tous nos articles sur le 12e Comité des Signataires de l'Accord de Nouméa).
 
Au retour de ses deux missions à Paris et à New York, le parti indépendantiste maintient que la sortie de l'Accord de Nouméa ne peut se traduire que par l'accession à la souveraineté et souhaite que l'ONU joue un rôle de médiation dans le dossier calédonien.
L'UC attend aussi des réponses concrètes de l'Etat notamment sur le rôle de la France dans le Pacifique, le corps électoral et le transfert des compétences.
 
Des exigences qui provoquent bien sûr une levée de boucliers dans les rangs non indépendantistes...
 

Le reportage d'Erik Dufour et de Philippe Kuntzmann de NC 1ère


 

Publicité