L'épidémie de chikungunya continue à sévir en Polynésie

chikungunya
Chikungunya : plusieurs vaccins à l’étude
Chikungunya : plusieurs vaccins à l’étude ©Polynesie1ere
Alors que le chikungunya a fait son apparition en Nouvelle-Calédonie la semaine dernière, l'épidémie continue de se propager en Polynésie française. 
Alors que deux cas de chikungunya importé - les premiers - ont été détectés la semaine dernière en Nouvelle-Calédonie, la maladie continue de faire des victimes en Polynésie française.
 
Le 15 octobre dernier, le gouvernement local de Polynésie avait annoncé que le territoire était passé au stade épidémique. Le ministère de la Santé local avait alors identifié 59 cas de chikungunya, et deux cents étaient considérés comme "suspects".
 
Depuis l'épidémie a encore progressé et plus de 500 cas ont été confirmés à ce jour.
 
Le service de médecine de l’hôpital de Taravao a même du fermer ses portes, le personnel étant lui aussi touché. 
 
Marie-Pierre Tefaafana, la surveillante de l’hôpital de Taravao, réagit au micro de Polynésie 1ère : 

ITW Chik Polynésie