Coupe de France : L’AS Magenta échoue au 7e Tour

football
Football
Magenta n’a pu rivaliser qu’une mi-temps avec le Trélissac FC. Un coup de pied arrêté en première période et deux coups d’éclats au retour des vestiaires ont scellé la victoire des métropolitains. Score final: 3 buts à 0 en faveur du Trélissac FC.

Intensité dès l'entame:

Ils voyaient cette rencontre comme un « bonus » après leur triomphe en Coupe de Calédonie, et avant ce titre de champion de Super Ligue qui leur tend les bras. Un bonus suffisamment séduisant pour s’arracher contre un adversaire issu de la 4e division métropolitaine. Pendant vingt minutes, l’implication des joueurs de Magenta dans les duels physiques n’a laissé aucun doute sur leur capacité à résister. Elle s’est traduite par beaucoup d’impact et d’agressivité sur les meilleurs éléments trélissacois. Aucun espace n’a été laissé au buteur Steven Papin ou au relayeur Ricardo Sophie.
 

Relâchement coupable:

Ces bonnes intentions ont malheureusement été gâchées par une double erreur de concentration, payée cash à la 23e minute. Les visiteurs parviennent à jouer un corner à deux sans le moindre pressing de l’ASM. Sophie peut alors ajuster un centre enroulé au point de penalty, finalement dégagé de la tête. Problème : personne n’a pensé à marquer le milieu gauche Aleksandar Pejovic absolument seul pour reprendre de volée le ballon et le loger dans le petit filet opposé. 1-0, contre le cours du jeu. Magenta aurait pu égaliser sur ce bon service d’Olivier Dokunengo pour Pierre Wajoka dans la surface de réparation, mais pour une fois, le n°10 de l’ASM n’a pas trouvé le cadre.
 

Trélissac s'envole :

On pensait alors retrouver des calédoniens prêts au combat en seconde période. Il n’en fut rien. Dès les premières minutes, l’équipe d’Alain Moizan semblait apathique et la sanction tombait. Servi dans la surface de réparation, Steven Papin se jouait de deux défenseurs sur un rétro dribble et frappait à ras de terre entre le poteau et le gant du gardien Steeve Ixoee. Trois minutes plus tard, à la 55e, c’est encore lui qui réceptionnait une passe d’un coéquipier sur le côté droit la surface. Il effaçait alors un défenseur en se décalant sur la gauche avant de frapper le long du poteau et de s’offrir un doublé, le troisième but du TFC. La suite sera peu passionnante. Trélissac, qui a joué toute la rencontre avec trois défenseurs axiaux, cinq milieux et deux attaquants, fait tourner le ballon et l’ASM, abattue, ne réagit plus. Malgré les appels à la révolte lancés par l’entraîneur depuis son banc. Bill Nicholls se créera encore une petite occasion et verra son tir détourné en corner par Cabassud, mais rien de plus.
 
Les 6e du groupe D de CFA ont mérité leur qualification pour le 8e tour et vont pouvoir aborder sereinement leurs deux prochains matchs contre les réserves professionnelles de Nantes et de Lorient en championnat. Ils sont en course pour une accession en National. Magenta de son côté peut désormais se concentrer sur l’essentiel : gagner la Super Ligue. Il lui reste deux matchs contre Wetr et Lössi. S’ils sont bien négociés, le titre sera au bout. 
 

Le replay disponible sur Pluzz durant 7 jours :