Un an de prison ferme pour l'agression du gérant du Mini-marché

justice
Tribunal de Nouvelle-Calédonie
Tribunal de Nouméa ©NC1ère
Début novembre, le gérant du Mini-marché de Nouméa, en Nouvelle-Calédonie, était agressé à coups de bouteille par un jeune majeur. Ce dernier, jugé mercredi, a été condamné à un an de prison ferme. 
Le 4 novembre dernier, deux jeunes majeurs, déjà saouls, tentent de dérober quatre bouteilles de whisky dans le commerce du rond-point de Magenta, Mini-marché. Arrivés au niveau de la sortie, ils sont repérés par le gérant et tentent de s’enfuir. Le commerçant essaie alors de retenir l’un d’entre eux, qui le frappe à la tête à l’aide de deux bouteilles.
 
Le gérant de Mini-Marché s’en sort finalement avec six points de suture au crâne et six jours d’Incapacité Temporaire de Travail (ITT). Une ITT jugée d'ailleurs insuffisante par le parquet lors du jugement, qui a eu lieu mercredi.  
 
L’auteur des coups de bouteille avait demandé un délai lors de sa comparution. L’affaire avait donc été renvoyée au 10 décembre.   
 
Mercredi, à la barre, le prévenu déclarait ne pas avoir eu l’intention de frapper le gérant, mais que le coup était parti tout seul.
 
Le procureur est revenu sur le passé du prévenu, déjà bien connu des services de police. Il avait déjà été condamné pour avoir agressé un livreur de pizzas et était sorti de prison une semaine avant l’agression du gérant du Mini-marché.
 
Lors de la réquisition, trois ans d’emprisonnement ferme ont été demandés. La défense a plaidé pour un aménagement de peine, louant la volonté de l’accusé de « se réinsérer dans la société ». 
 
Les juges ont finalement tranché avec un an de prison ferme et le maintien en détention. Ils ont expliqué avoir tenu compte de la jeunesse et de la bonne volonté de l’accusé.