publicité

Vers l'épilogue du feuilleton paradise park motel?

Quinze familles qui vivent toujours dans cet ancien motel de Nouméa en état de délabrement attendent d'être relogées par la SIC, propriétaire des lieux depuis décembre. Mais de nouveaux problèmes compliquent encore un peu plus la gestion de ce dossier. 

© NC 1ère
© NC 1ère
  • Par Angela Palmieri
  • Publié le , mis à jour le
Le énième incident d'une longue série dans cet ancien établissement touristique devenu totalement insalubre.
 
Depuis la mi-décembre la SIC (Société immobilière de Nouvelle-Calédonie) a choisi de gérer le Paradise Park Motel et s'est engagée à reloger les familles toujours en attente avant la fin du mois de janvier. Sept familles sur vingt ont déjà été installées dans des logements de la SIC. 
 
Mais deux nouveaux obstacles compliquent encore un peu plus cette affaire déjà noyée dans de nombreuses péripéties administratives et judiciaires: l'ancien propriétaire a décidé de faire appel afin de faire perdre à la SIC son titre de propriété et de nouveaux résidents squattent ce qu'il reste de cet établissement.
 
Sans compter que, selon le témoignage des résidents qui souhaitent quitter les lieux, le Paradise Park Motel semble être régulièrement pris pour cible par des délinquants...

Le reportage de Natacha Cognard et de Maurice Ségu de NC 1ère

réfugiés paradise park motel

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play