Douaglin, la divine surprise

jeux
poker
©P.D
Il fait partie des sept rescapés de l'un des plus grands tournois de poker au monde, l'Aussie Millions à Melbourne. Cet amateur calédonien peut empocher 131 millions de francs CFP en cas de victoire lors de la finale ce dimanche.
" Il est deuxième ou troisième. Il est deuxième ou troisième ! Incroyable". Benjamin n'en revient pas. 11e et 16e de deux tournois des World Series of poker à Las Vegas, et 3e du NCPO à Nouméa l'an dernier (3,6M CFP de gains), ce calédonien de 24 ans s'est forgé une solide réputation sur le caillou. Mais ce vendredi soir dans les studios de NC1ère radio, c'est de la performance de son ami Joël Douaglin dont il est venu parler avec un autre camarade de jeu, Patrick. Heureux hasard, au cours de l'interview, le téléphone sonne. Au bout du fil, le héros raconte à ses amis son parcours dans une partie à 10 600 dollars de droit d'entrée au Crown Casino de Melbourne où se déroule l'Ausse Millions. C'est l'un des trois plus gros festivals de poker au monde après les WSOP et le PCA dans les Caraïbes. Ils étaient 648 participants au départ et les voilà réduit à un groupe de douze joueurs répartis sur deux tables. Impressionnant.
Patrick raconte le début de cette improbable histoire. "Joël a gagné sa place pour cette épreuve en se qualifiant via un satellite à 1100 dollars AUS. La partie à 10 600 dollars a débuté dimanche dernier et s'achève ce dimanche 1er février. Il a joué pendant quatre ou cinq jours pour en arriver là. On lui donne quelques conseils tactiques, sur l'observation des adversaires. Mais c'est un autre monde. C'est un joueur régulier du casino comme nous, et là il se frotte à l'élite mondiale !"
Benjamin prend le relais. "Je dirais qu'il y a 70% de professionnels dans ce type de tournoi. Le reste, ce sont des joueurs internet qui peuvent également avoir un très bon niveau. Phil Ivey, qui possède dix bracelets de champion du monde, est sorti en 23e position. Se dire que Joël est toujours en course alors qu'on a l'habitude de jouer avec lui ici, c'est incroyable !"
Le plus fou dans tout cela, c'est que le calédonien ne s'est pas arrêté en si bon chemin. Dans les premières heures de la matinée de samedi, il faisait partie des sept survivants autorisés à disputer la grande finale. Devant lui, près de 4 millions de jetons ( 3 935 000), soit un peu moins que le leader, le britannique James Rann, fort de 4 085 000 jetons. Dimanche, Joël Douaglin disputera la table finale. S'il sort en septième position, il empochera la bagatelle de 160 000 dollars AUS. Mais il peut aussi terminer premier. Et dans ce cas le pactole sera colossal : 1,6 millions de dollars, soit 131 millions de francs CFP. "C'est de loin la meilleure performance réalisée par un calédonien dans un tournoi à l'étranger. On est de tout coeur avec lui" confie Benjamin. "On est très fier et on espère qu'il va accrocher ce trophée. C'est une victoire, de l'argent, un bracelet de champion. C'est unique dans une vie !" témoigne, admiratif, Patrick.  


Les Outre-mer en continu
Accéder au live