publicité

2015 doit être l’année de l’équilibre pour Vale

2014 aura été une année à double vitesse pour le groupe Vale. L'industriel a connu de grosses difficultés avec l'exploitation de fer. En revanche, la branche «métaux de base» a vu sa part croître. Cette année, l'usine du Sud devra quitter son statut de vilain petit canard de la branche

L'usine de VALE NC à Goro dans le sud de la Nouvelle-Calédonie © NC 1ère
© NC 1ère L'usine de VALE NC à Goro dans le sud de la Nouvelle-Calédonie
  • Par Charlotte Mestre (avec S.R)
  • Publié le , mis à jour le
Entre les différents accidents et l'interruption d'activité, l'an dernier, Vale NC n'a produit « que » 20 000 tonnes de Nickel et généré un chiffre d'affaire de plus de 27 milliards de francs. Pas suffisant pour sortir du rouge, ce qui fait de l'usine du Sud, la seule de la branche métaux de base à être en négatif. Certes, l'usine n'a pas encore atteint son rythme de croisière. Cependant, la direction l'a affirmé, 2015 devra être l'année de l'équilibre. L'objectif affiché est donc une production d'au moins 36 000 tonnes de minerai et un doublement du chiffre d'affaires.

Pour cela, l'industriel table sur une hausse des cours à l'horizon du dernier trimestre 2015. Autre axe de travail, l'amélioration de la productivité. C'est dans ce but que les 3 fours de l'usine vont être changés au cours de l'année. De quoi permettre l’amélioration de la qualité du minerai produit. La direction compte aussi organiser des  états généraux de la sous-traitance. L'idée ? remettre les choses à plat et permettre aux sous-traitants de monter en compétence. Mais aussi de mettre fin à certains abus, notamment sur le coût des prestations.

Des états généraux prévus pour avril qui devraient aussi conduire à un apaisement des tensions avec les populations du Grand Sud.
C'est dans la même optique que Vale NC a créé il y a quelques semaines une direction du développement durable au sein de l'entreprise. Afin d'éviter un nouvel incident et de nouvelles pertes. Des pertes qui pour les événements de l'an dernier se chiffreraient en dizaines de milliards de francs.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play