Insertion: le Grand Nord calédonien cherche sa voie

formation
forum mij koumac
Plus de deux cents jeunes de l'extrême nord de la Nouvelle-Calédonie ont participé au Forum d'insertion organisé par la MIJ à Koumac ©CédrIck Wakahugnème NC 1ÈRE
La Mission d'insertion des Jeunes (MIJ) a déployé de grands moyens à Koumac ce mercredi, pour permettre à plus de deux cents jeunes de s'informer sur les différents métiers et les organismes de formations disponibles en Province nord.
"Cette journée vous est consacrée. Alors n'hésitez pas à poser des questions et à vous informer au maximum ",  souligne Malélise Lapenmal, référante de la MIJ, la Mission locale d'insertion des Jeunes de Koumac. Une vingtaine d'organismes de formations (Greta Nord, IFDEC…) et des professionnels de différents métiers ont répondu à l'invitation. "L'idée de cette journée est de les aiguiller et qu'ils aient un contact direct avec les professionnels des secteurs de la mine, de la santé  ou des forces de l'ordre. Ces jeunes pourront aussi découvrir les possibilités offertes par la RSMA, le Régiment du service militaire adapté. Au sortir de ce rendez-vous, nous aimerions qu'ils trouvent leurs voies"  précise l'agent de la MIJ.
 
 
Un bassin d'emploi en net progression
 
Carrefour du Grand Nord, Koumac est le pôle d'emploi des habitants de cette région de la Nouvelle-Calédonie. L'ensemble des antennes des administrations provinciales et du gouvernement sont centralisées sur cette commune. Plus d'un millier de personnes travaillent à la SLN, le plus grand employeur de la région, et l'hôpital du village permet à la population de se soigner dans les meilleures conditions. " On enregistre 496 demandeurs d'emplois inscrits et à jours de leurs pointages" indique Kataline Whaap, responsable de l'antenne de Cap Emploi en Province nord, "notre mission est de les accompagner dans la recherche d'emploi. Nous couvrons les communes de Kaala-Gomen, Koumac,Ouégoa, Pouébo et les îles Bélep".
 
Des jeunes intéressés par la mine
 
A Koumac, l'offre d'emploi est importante. "Nous sommes en relation directe avecles employeurs. En ce moment, nous recherchons dans les domaines de la maintenance mécanique, le social et le secteur agricole", explique Kataline Whaap,  la responsable d'antenne de Cap Emploi. Seul bémol, " les jeunes sont plutôt attirés par les métiers de la mine. Mais il n'y a pas de place pour tout le monde au Centre de Formation de Poro", poursuitMalélise Lapenmal, agent de la MIJ. "Ils veulent être conducteurs de camions ou de pelles. Ils s'intéressent moins aux métiers de la manutention. Avec eux, nous sommes obligés régulièrement de travailler sur un meilleur projet de profil " précise Kataline Whaap. Le rôle de la Mission Locale d'Insertion des Jeunes est de prendre le relais afin de trouver des solutions sur les débouchés ou les formations possibles sur le Territoire.
 
La MIJ poursuit ses opérations de séduction
 
Après Houaïlou, la semaine dernière et Koumac ce mercredi, la Mission Locale d'Insertion des Jeunes a prévue d'organiser le même type d'évènement sur les communes de Touho et de Koné (1er et 15 avril). A Koumac, ce Forum d'Insertion a rassemblé plus deux cents jeunes mercredi à la salle Omnisport du Village. "On souhaite que ce genre d'initiative se fasse aussi à Bélep" souligne Abella Teanyoen, arrivé en bateau la veille avec une dizaine de jeunes de l'île." Nous avons beaucoup de diplômés e tnous aimerons qu'ils s'en sortent également ", poursuit la jeune fille. L'opération pourrait se renouveler l'an prochain.