Alerte au piratage à la BCI

banque
BCI
©NC1ère
Depuis quelques jours, des pirates informatiques tentent de récupérer les informations confidentielles des usagers de la banque de Nouvelle-Calédonie BCI, en usurpant l’identité des services de cette dernière.
Depuis quelques jours, des usagers de la banque calédonienne BCI ont reçu des e-mails dont le corps, qui contient des fautes de syntaxe, commence avec le message suivante : « Lors de votre dernier achat, vous avez été averti par un message vous informant de l’obligation d’adhérer (à) ce nouveau dispositif des paiements sur Internet ». 
 
Sur son site web, la BCI a changé sa page d’accueil pour prévenir ses usagers que ce courriel est ce qu’on appelle un « pishing ». Celui-ci vise à récupérer les information des cartes bancaires avec les codes d’accès, ainsi que les codes confidentiels d’accès aux comptes et les numéros de téléphone des clients, en leur demandant de cliquer sur un lien qui les dirige ensuite vers un site frauduleux. 
 
La banque calédonienne a envoyé à l’ensemble de ses clients des courriers électroniques et des SMS pour les prévenir de ne surtout pas répondre à cette sollicitation.
 
« Ca devient de plus en plus courant », explique Thierry Charras-Gillot, directeur général de la BCI. « Nos équipes sont préparées à y répondre et à surtout prévenir nos clients de ne surtout pas répondre à ce genre de mails ». 
 
La BCI conseille en outre à ses clients qui auraient répondu à ces e-mails, de la contacter dans les plus brefs délais, afin qu’elle puisse bloquer toute tentative de fraude sur les comptes, au numéro suivant : 25 69 90.
 
« Une banque ne demande jamais les coordonnées, ni les données confidentielles à ses clients », poursuit Thierry Charras-Gillot. « Dès qu’on demande quelque chose de confidentiel, c’est quelque chose qui ne vient pas de la banque ».