nouvelle calédonie
info locale

L'actu calédonienne en bref de ce jeudi 7 mai 2015

L'actu en bref (2015)
©NC 1ère

Le virus du Nipah découvert sur des roussettes

Le Nipah a été découvert sur trois roussettes, au Parc forestier de Nouméa. Ce virus est transmissible au porc et à l’homme, et l’infection se traduit par des symptômes grippaux et respiratoires, des maux de tête. Dans le pire des cas, cela peut déboucher sur un coma, dont l’issue peut être fatale. Pas de panique pour autant, car le risque de transmission à l’homme reste faible. Les trois animaux contaminés ont été euthanasiés, et les 11 autres roussettes du Parc forestier ont été placés en quarantaine. 
 

Réduction du nombre de collaborateurs au gouvernement

Thierry Cornaille, porte-parole du gouvernement, a défendu mercredi la décision de réduire le nombre de collaborateurs des membres de l’Union pour la Calédonie dans la France (UCF) et du Front pour l’Unité (FPU) au sein de l’exécutif. Sonia Backès de l’UCF, Cynthia Ligeard et Bernard Deladrière du FPU n’auront plus qu’un collaborateur chacun. Pour autant, Thierry Cornaille assure qu’il ne s’agit pas de représailles, mais plutôt de l’application basique de la jurisprudence, selon laquelle les moyens du gouvernement vont en priorité à ceux qui jouent le jeu.
 

Consternation à Dumbéa-sur-mer  

Le médecin du quartier de Takutea, à Dumbéa-sur-mer, a été frappé mardi en fin d’après-midi par plusieurs jeunes d’une quinzaine d’années. Il a reçu plusieurs coups violents, dont deux à la nuque. Les faits se sont produits sur le pas de la porte de son cabinet, situé au cœur du quartier. Une violence gratuite et surtout inattendue qui a choqué les habitants de Dumbéa-sur-mer.

Colère des pêcheurs à Moindou

Les pêcheurs de Tanghy, à Moindou, protestent contre un projet de base nautique. La mairie affirme de son côté qu’il n’a jamais été question de base nautique, et que la plage est aménagée depuis 2013 pour tous.
 

Huit jeunes Calédoniens en Hongrie 

Huit jeunes Calédoniens ont bénéficié du programme Erasmus + jeunesse, ce qui leur a permis de partir un mois en Hongrie, dans le cadre du service volontaire européen. Cette mission était principalement axée sur la ferme et ses animaux, et avait entre autres pour objectif d’offrir une expérience de vie dans un autre pays. Cette opération s’élève à un peu plus de 6 millions de francs CFP, financée à 70 % par l’Europe, la Province Sud et le Gouvernement de la NC. Rentrés au pays, les jeunes sont encore émerveillés de leur expérience culturelle et humaine.
 
Publicité