publicité

Après Nouméa, Bourail est aussi privée de reggae

Après l’annulation de deux concerts à Nouméa, le One Love Festival s’est retrouvé  amputé d’une autre date : le concert prévu à Bourail samedi a lui aussi été annulé. Un coup dur pour les organisateurs et les artistes, venus de loin pour se produire en Nouvelle-Calédonie.

Des artistes invités au One Love Festival © NC1ère
© NC1ère Des artistes invités au One Love Festival
  • Par Elif Kayi
  • Publié le , mis à jour le
C’est une déception supplémentaire pour les fans de reggae. Deux concerts prévus dans le cadre du One Love Festival avaient déjà été annulés à Nouméa la semaine passée. Cette fois, c’est au tour du concert qui devait avoir lieu samedi à Bourail, sur le site de Téné, d’être annulé. 
 
Concernant le concert de Bourail, c’est le Haut-Commissariat qui a décidé d’interdire l’événement. Selon l’arrêté pris par le Haut-Commissariat,le dossier présenté par les organisateurs était incomplet et les conditions de sécurité requises pour un tel événement n'étaient pas réunies. 
 
« On a répondu à toutes les demandes de l’administration française pour rester dans le cadre réglementaire qui a été défini », commente Florent Sanseigne, dont la compagnie Mediacom Tour gère les artistes. « Ils ont cherché la petite bête jusqu’au bout, donc il y a des choses que je ne comprends pas. »
 
« Quelle image on donne de la Calédonie ? », poursuit-il. « Il faudra trouver les responsabilités de chacun à travers cette décision. En tout cas, il y a un dégoût de notre part de monter des choses ici ». 
 
« Au final, je pense qu’on aura plus un problème de sécurité samedi parce qu’ils annulent la manifestation », conclut Florent Sanseigne. 
 
Ecoutez la réaction de Florent Sanseigne au micro de Bernard Lassauce pour NC1ère ; 
ITW-ORGA-REGGAE-080515

 

Au final, la dizaine d’artistes invités sur le Caillou, dont deux chanteurs jamaïcains, n’auront pu se produire qu’une seule et unique fois dans le cadre du One Love Festival. Le concert de Maré, qui s’est déroulé mercredi dernier, a réuni entre 800 et 1000 personnes. 
 
Interrogé par Bernard Lassauce pour NC1ère, le chanteur Moctar Wurie, Parisien d’adoption et originaire de Sierra Leone, revient sur sa déception : 
ITW-REGGAE-080515

 

A Nouméa, le concert qui aurait du se tenir le 2 mai dernier avait connu plusieurs déboires avant d’être finalement annulé. Prévu initialement au vélodrome de Magenta, les organisateurs avaient cherché un nouveau lieu pour l’accueillir après que la Direction des sports ait émis des réserves en matière de sécurité. Après un refus du Centre Culturel Tjibaou, le Kundu Beach avait été tenté, sans succès. Dans la foulée, le MV Lounge, où devait se produire le chanteur jamaïcain IJahman, vendredi 1er mai, avait aussi annulé son concert. 
 

Sur le même thème

Les tweets de NC 1ère

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play