nouvelle calédonie
info locale

Camp Est: la Cour européenne des droits de l'homme sanctionne la France

justice
évasion camp est
Entrée du Camp Est ©NC 1ère
Les conditions de détention au Camp-Est ont été épinglées pour la première fois par la Cour Européenne des droits de l’Homme (CEDH), qui vient de condamner la France pour l’incarcération d’un détenu en 2011.
Les conditions déplorables d’accueil de la prison de Nouville avaient déjà été sanctionnées par le Tribunal Administratif. Dans le même temps, la France avait été condamnée par la CEDH pour des conditions de garde à vue et de mauvais traitements au commissariat de Nouméa. Mais c’est la première fois que l’Europe se prononce sur ce sujet.

Pour l'avocate du détenu Maître Cécile Moresco, cette décision est intéressante à deux titres puisque "elle constate que les conditions de détention ne sont pas adéquates, mais condamne aussi la France sur le fait qu'à l'époque, ce détenu n'avait aucun recours qui lui était offert... pour faire changer ses conditions de détention et pouvoir être détenu dans des conditions normales".
Maître Moresco, qui constate encore que la pression judiciaire de ces dernières années  "a quand même fait que des travaux ont été effectués et que la situation des détenus s'est améliorée, même si la situation est encore loin d'être idéale".

Publicité