publicité

Confusion au conseil municipal de l'Ile des Pins

En début de semaine, le Palika de Kunié annonçait que ses sept élus avaient démissionné vendredi pour dénoncer le manque de concertation et les méthodes jugées trop personnelles de la maire Sarah Vendegou. Mais, à ce jour, seules quatre démissions auraient été enregistrées. 

La mairie de l'Ile des Pins
La mairie de l'Ile des Pins
  • Caroline Moureaux (avec IP)
  • Publié le
La confusion semble régner à la mairie de l’Ile des Pins. Selon les règles, les conseillers municipaux doivent présenter leur démission à la mairie elle-même, alors que les adjoints au maire doivent notifier leur décision au Haut-Commissariat. Or, à ce jour, on ne peut confirmer que la démission de quatre conseillers. La subdivision sud, elle, n’a en effet reçu aucun courrier de la part des trois adjoints du Palika. Ils ne sont donc pas démissionnaires - du moins pas dans les faits, contrairement à ce qu’annonçait le Palika ce week-end.

L'Etat ne peut réorganiser des élections que si au moins un tiers du conseil municipal démissionne

S’ils finissaient par démissionner réellement, il faudrait que tous les suivants de liste du parti le fassent également pour que le conseil municipal soit empêché de travailler, et que de nouvelles élections soient organisées. D’un point de vue juridique, l’Etat ne peut réorganiser des élections que si au moins un tiers du conseil municipal démissionne. Ce serait le cas si les sept Palika quittaient leurs postes. Dans ce cas, le Haut-Commissaire aurait deux mois pour organiser un nouveau scrutin.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play