Bientôt une nouvelle centrale hydroélectrique à Pouébo

énergie
Centrale hydroélectrique de Pouébo
Représentants d'Enercal et de la Province Nord, maires de Pouébo et Hienghène présentant la coutume aux autorités coutumières de Pouébo ©Marguerite Poigoune (NC1ère)
Une nouvelle centrale hydroélectrique va bientôt voir le jour à Pouébo. Cette dernière s'inscrit dans le cadre de l’indépendance énergétique de la Nouvelle-Calédonie et va produire de l’énergie hydroélectrique, une énergie renouvelable et durable.
Une nouvelle centrale hydroélectrique va être construite à Wé Palo, au sud de la commune de Pouébo. Le coût total du projet, qui a été monté en partenariat avec la SEM Nord Avenir, est de 1,9 milliards de francs CFP.  

Pouébo fait partie des lieux réunissant les conditions idéales pour ce type d’installation. L’installation va se faire, au niveau d’un cours d’eau, avec un dénivelé important. Avec une bonne pluviométrie dans cette partie du pays, les conditions sont idéales pour ce genre d’infrastructures. Le captage se fera avec une turbine, et une centrale de près de 150 mètres carré sera construite en contre bas.  

"On a une chance dans cette partie du territoire, il y a des montagnes, il y a de l'eau, donc il y a de quoi développer de l'hydroélectricité", explique Jean-Michel Deveza, Directeur Général d’Enercal. "Le chemin est clair. Il s'agit de comment avancer sur la voie de l'autonomie énergétique. La centrale hydroélectrique va permettre de se substituer à des centrales thermiques et elle permet surtout de rééquilibrer un peu le territoire en termes de production".

Ecoutez l'intervention de Jean-Michel Deveza au micro de Marguerite Poigoune pour NC1ère La Radio :

ITW Centrale Pouébo 06/08/15


Il s'agira de la troisième infrastructure hydroélectrique dans le Nord-Est du pays, après celles de Néaoua et de Thu à Houailou. La centrale de Pouébo fera trois megawatts de puissance. En termes d'énergie produite, elle correspondra à 1% de la totalité du pays.

Les énergies renouvelables et durables sont appelées à se développer dans le pays et l'objectif visé est de s'orienter vers plus d'autonomie énergétique pour la Nouvelle-Calédonie.

"Pour notre pays, être indépendant énergiquement, c'est demain être moins soumis aux fluctuations des matières premières dont on a besoin aujourd'hui pour les centrales comme celle de Népoui ou celle de Prony", explique Philippes Gomès, Président du Conseil d’Administration d’Enercal. "Nous souhaitons que d'ici 2012, 70% de l'énergie nécessaire pour le fonctionnement de notre pays soit d'origine renouvelable."

Enercal et la sem Nord Avenir ont tenu a associer d’autres partenaires, comme les coutumiers, dans ce projet. Mercredi, une cérémonie coutumière s’est déroulée entre les autorités de Pouébo et le comité de direction d’Enercal, Energies Nouvelles.

"On est conscient qu'on parle beaucoup de pollution et Enercal nous a dit que le fait de mettre des barrages hydroélectriques, ça va permettre de diminuer ou même d'enlever les centrales à fioul", commente Noël Poindi, grand chef du  district de Le Jiao. "Ca va générer quelques emplois pendant le temps de construction de ce projet pour nos jeunes".

Le lancement des travaux de construction de la centrale hydroélectrique sont prévus pour 2016.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live