Démissions en chaîne à l'Île des Pins

politique
Mairie de l'île des Pins
La mairie de l'Ile des Pins
En Nouvelle-Calédonie, le conseil municipal de l'Île des Pins est frappé par une vague de démissions. Après le Palika, c'est au tour de trois élus du Rassemblement. Après des élus du Palika, c'est au tour de trois élus du Rassemblement de présenter leur démission.
Une mauvaise gestion de la commune de l'Île des Pins est dénoncée par les élus de la commune, qui démissionnent les uns après les autres. Après la démission de quatre élus du Palika fin juillet, trois élus du Rassemblement ont démissionné en début de semaine.

Seul un élu du Rassemblement, le sénateur Hilarion Vendégou, continue de siéger au conseil municipal de l'île.

Les démissionnaires reprochent ainsi à l'exécutif des défaillances dans la gestion de la municipalité. Leur position ressemble à celle des quatre élus du Palika, qui avaient démissionné le 24 juillet et qui dénonçaient le manque de concertation et les méthodes jugées trop personnelles de la maire Sarah Vendégou (Union Calédonienne, UC). Lors des dernières élections, l'UC et le Palika avaient fait liste commune.

La démission des trois élus a été confirmée par la subdivision sud qui précise que les suivants de liste ont rejoint le conseil municipal.

La situation est complexe. La subdivision sud rappelle par ailleurs que les adjoints du Palika qui avaient annoncé leur démission sont toujours en poste et qu'elle n'a reçu aucune courrier. Les intéressés persistent à dire que l'envoi a été effectué il y a plusieurs jours.