nouvelle calédonie
info locale

Les rouleurs reçus au Haut-Commissariat, mais la mobilisation se poursuit

nickel
Mobilisation des rouleurs à la Baie de Moselle
Mobilisation des rouleurs à la Baie de Moselle, à Nouméa ©NC1ère
Après une semaine de mobilisation devant le gouvernement, les rouleurs ont été reçus mardi au Haut-Commissariat par le GDPS. Ils entendent poursuivre leur mobilisation tant qu'ils n'auront pas reçu de réponses à leurs revendications.
Arrivés au septième jour de mobilisation devant le siège du gouvernement, les rouleurs et contracteurs miniers ont présenté mardi leurs revendications au groupe des présidents de Province et des signataires de l’accord de Nouméa (GDPS). Pendant une heure et demie ils ont exposé leurs revendications  et martelé leur détermination d’avoir des garanties sur l’avenir de leur activité.

Pour Max Fouchet, vice-président du syndicat des contracteurs miniers, les rouleurs demandent "bien entendu d'avoir le droit des exportations vers la Chine et demander de cesser les transactions des domaines, de vendre des domaines à des puissances étrangères."

Regardez le reportage en images d'Olivier Jonemann et Nicolas Fasquel pour NC1ère :

Ecoutez l'intervention de Max Fouchet au micro de Malia-Losa Falelavaki pour NC1ère La Radio :

ITW Foucher 12/08/15


Le GDPS, qui s'est réuni au Haut-Commissariat avant et après cette rencontre, devrait communiquer les résultats de ses travaux ce mercredi.

En attendant, rien n'a vraiment filtré de cette réunion entre le GDPS et et les représentants des rouleurs et contracteurs miniers. Ces derniers ont été contactés mardi soir, pour les informer qu’une nouvelle rencontre pourrait se tenir ce mercredi.

Les rouleurs attendent donc toujours des réponses aux questions soulevées auprès du GDPS. Pour eux, l'économie numéro un du territoire est la mine et tous s'accordent pour dire que son avenir est l’affaire de tous. Ils veulent la nomination d’urgence d’un Ministre de la mine, l’élaboration d’une stratégie pays avec toute la profession, mineurs et sous-traitants ainsi que l’ouverture des exportations de minerais vers la Chine. C’est apparemment sur ce dernier point que les deux parties peinent à trouver consensus.

Retrouvez les explications de Bernard Lassauce, en direct de la Baie de Moselle pour le JT de NC1ère (11/08/2015) :

 

Publicité