Pierre Frogier propose une modification de la loi organique

politique
Pierre Frogier
Pierre Frogier à la conférence de presse des Républicains, jeudi 17 septembre 2015 ©NC1ère
Pour sortir de la crise suite au conflit des rouleurs, le sénateur Pierre Frogier propose une modification de la loi organique de Nouvelle-Calédonie, afin que chaque membre du gouvernement puisse participer à l'ordre du jour, sans opposition du président du gouvernement.
 
Lors de la conférence de presse des Républicains, qui s'est tenue ce mercredi, le sénateur Pierre Frogier a fait part de ses propositions pour trouver une solution au conflit des rouleurs. 
 
"Le conflit dure depuis plusieurs semaines et malheureusement, il n'y a toujours pas de solution", a expliqué le sénateur. "Pourquoi n'y a-t-il pas de solution ? Parce que Mr Germain considère que le gouvernement lui appartient."
 
Pour Pierre Frogier, l'actuel président du gouvernement refuse de soumettre aux membres du gouvernement la question des exportations de minerai en Chine et au Japon. 
 
Toujours selon le sénateur, l'article 123 de la Loi organique de mars 1999, qui donne le pouvoir au président du gouvernement d'arrêter l'ordre du jour, n'est pas conforme au principe de collégialité. "Il n'est pas conforme car dans ce gouvernement de Nouvelle-Calédonie, il y a des personnalités de sensibilités politiques très différentes".
 
Pierre Frogier propose une modification de l'article 123, pour que "chacun des membres du gouvernement, dans l'esprit de collégialité, dans cet esprit de solidarité, dans l'esprit de ce qu'ont voulu les signataires de l'Accord de Nouméa et de Matignon, ait la possibilité d'obtenir qu'une question soit inscrite à l'ordre du jour du gouvernement, sans que le président puisse s'y opposer."
 
Ecoutez les propos de Pierre Frogier au micro de Sylvie Hmeun et Claudette Trupit pour NC1ère :

ITW Frogier 17/09/15


Les Outre-mer en continu
Accéder au live