publicité

MH17 : l'Australie ne se laissera pas "intimider"

Mercredi, l'Australie a averti qu'elle ne se laisserait pas "intimider" dans sa quête de justice, après qu'une enquête internationale eut conclu que le vol MH17 avait été abattu dans le ciel ukrainien par un missile de fabrication russe.

Image du Boeing 777 de la Malaysia Airlines, abattu le 17 juillet 2014 © francetvinfo.fr
© francetvinfo.fr Image du Boeing 777 de la Malaysia Airlines, abattu le 17 juillet 2014
  • Elif Kayi (avec AFP)
  • Publié le
Une enquête internationale a conclu que le vol MH17 de la Malaysia Airlines avait été abattu dans le ciel ukrainien par un missile de fabrication russe. Mais l'Australie a averti mercredi qu'elle ne se laisserait pas "intimider".

"Nous poursuivrons notre quête de justice pour ceux à bord du vol MH17", a déclaré Julie Bishop, ministre australienne des Affaires étrangères, à la radio publique australienne. "La Russie cherche à discréditer l'enquête, a-t-elle ajouté. Les protestations de la Russie ne sont pas une surprise, cependant nous ne serons pas dissuadés d'oeuvrer pour obtenir justice".

La Russie rejette la responsabilité sur l'armée ukrainienne, tandis que les Occidentaux et l'Ukraine accusent les rebelles pro-russes d'avoir tiré le missile qui a abattu l'avion. Pour l'heure, l'enquête internationale n'a pas désigné de coupable.  

"Nos pensées et nos prières vont avec les familles et proches des victimes du vol MH17 de la Malaysia Airlines qui a été abattu", a de son côté déclaré le Premier ministre australien Malcolm Turnbull, qui a salué le rapport de l'enquête internationale, conduite par les Pays-Bas.

38 citoyens ou résidents australiens étaient à bord du Boeing 777 de la Malaysia Airlines, qui a été abattu le 17 juillet 2014 alors qu'il reliait Amsterdam à Kuala Lumpur. Au total 298 passagers et membres d'équipage avaient perdu la vie.

Sur le même thème

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play