Relaxe générale pour 3 policiers de la Nationale

justice
palais de justice
Après plus de 3 heures de procès, le tribunal correctionnel a prononcé aujourd'hui la relaxe générale pour 3 policiers nationaux. Ils comparaissaient aujourd'hui pour violence volontaire avec arme n’ayant pas entraîné d’ITT, soustraction d’arme, faux et usage de faux. 
Les faits remontent au 19 septembre dernier à Koutio. Ce soir là, les 3 agents interceptent un individu alcoolisé et armé d’un sabre d’abattis. Jusque-là, rien d’anormal sauf que le forcené est aspergé de gaz lacrymogène avant d’être ceinturé puis immobilisé au sol. Appelé sur une autre intervention d’urgence, les policiers remettent alors l’individu à un membre de sa famille.
Le 21 septembre, les 3 hommes sont placés en garde durant 48 heures à la demande du parquet.
Les avocats de la partie civile dénoncent une totale injustice.

Pendant tout le procès, les prévenus ont adopté la même ligne de défense. Ils contestent formellement les violences et la notion de non assistance à personne en danger.
  
Lors du procès, les sentiments de malaise et d’incompréhension ont été soulignés à de multiples reprises.
Ce soir les 3 policiers sont libres. Ils encouraient 5 ans de prison ferme et 9 millions de francs cfp d’amende.
 


Les Outre-mer en continu
Accéder au live