Le Pacifique se prépare à donner de la voix lors de la conférence mondiale sur le climat: la COP 21

cop 21
Réchauffement climatique
©CPS
A un peu plus d'un mois de la COP 21, la conférence mondiale sur le climat, la Communauté du Pacifique (ou CPS) donnait hier une conférence pour présenter les enjeux pour le Pacifique. 

Les états insulaires du Pacifique espèrent beaucoup de la conférence mondiale sur le climat qui se tiendra à Paris, du 30 novembre au 11 décembre prochain.
Les Etats signataires de la convention cadre des Nations Unis doivent négocier un accord qui doit remplacer dès 2020, le protocole de Kyoto. 
De nombreuses îles dans le Pacifique subissent de plein fouet la montée des eaux en témoignant de l'impact de l'augmentation des gaz à effets de serre sur l'environnement. "D'ici 2100, si rien n'est fait pour diminuer le réchauffement climatique, le niveau de la mer pourrait monter de 1 mètre. Sachant que depuis le début de la période industrielle, 20 cm supplémentaires ont été constatés".     
Le Pacifique espèrent donc se faire entendre à la COP 21 et attend la mise en place de mesures contraignantes: une diminution minimum de 40% des émissions de gaz à effets de serre d'ici 2050 pour espérer rester en-dessous des 2° du réchauffement climatique."(Source: le Monde.fr)

Cameron Diver, le directeur général adjoint de la CPS et Raphaël Billé, le coordinateur du projet "Rescue" de la CPS répondent aux questions de Bernard Lassauce et Philippe Kuntzmann. Reportage. 



















Les Outre-mer en continu
Accéder au live