publicité

L'actu en bref du Pacifique de ce vendredi 11 décembre 2015

L'essentiel de l'actualité de ce vendredi 11 décembre 2015 dans la région Pacifique

L'actu du Pacifique en bref © abc.net.au
© abc.net.au L'actu du Pacifique en bref
  • Élodie Largenton (ABC/Radio Australia)
  • Publié le

Retour au port de pêcheurs de thon à Koror, à Palau

Pendant une semaine, les pays du centre et l'ouest du Pacifique se sont retrouvés à Bali, en Indonésie, mais ils n'ont pas réussi à s'entendre sur une réduction des prises de thon blanc, espèce importante pour le commerce. Échec aussi des tentatives d'adoptions de mesures de surveillance accrues pour mieux lutter contre la pêche illégale. En revanche, les pays du Pacifique ont accepté de mettre en place de nouvelles mesures pour assurer la protection des observateurs embarqués à bord de navires de pêche. Chargés notamment d'apprécier l'état des ressources, ils sont souvent victimes de menaces, de harcèlement et de mauvais traitements. Au moins deux observateurs papous ont été tués ces dernières années, selon le WWF (Fonds mondial pour la nature). Un observateur américain est porté disparu depuis septembre.
 

En Australie, la police a arrêté deux personnes soupçonnées de planifier une attaque terroriste

Il s'agit de deux hommes, dont l'un est âgé de seulement 15 ans. Ils ont été interpellés à Sydney, ce matin. Ils planifiaient vraisemblablement d'attaquer un bâtiment officiel, selon la police. Trois autres personnes, déjà en détention, seront accusés des mêmes faits, précisent les autorités.
 

La Papouasie-Nouvelle-Guinée attend le retour trois Australiens accusés d'avoir tenté de violer une femme papoue

La Papouasie-Nouvelle-Guinée attend toujours le retour de trois Australiens accusés d'avoir tenté de violer une femme papoue dans l'île de Manus. Les faits remontent à juillet dernier. Agents de sécurité du centre de rétention, les trois hommes avaient été renvoyés en Australie avant le début de l'enquête. Le gouvernement papou a demandé aux autorités australiennes d'extrader les trois accusés, mais six mois plus tard, rien n'a été fait, regrette Ronnie Knight, le député de Manus.
 

L'Indonésie dénonce les propos tenus par Tony Abbott sur l'islam

Dans une tribune publiée par News Corp, l'ancien Premier ministre australien affirme que « les cultures ne se valent pas », et que l'Occident doit proclamer sa supériorité sur « la culture islamique ». Des propos « inutiles », qui « sèment la discorde », dénonce l'ambassadeur indonésien à Canberra, Nadjib Riphat Kesoema. « Toutes les nations doivent s'unir pour combattre le fléau du terrorisme », souligne le représentant de l'Indonésie, plus grand pays musulman au monde.
 

Mesure pour lutter contre les évasions en série aux Samoa

Pour lutter contre les évasions en série aux Samoa, les autorités envisagent de permettre aux détenus de passer un peu de temps avec leurs familles. Aujourd'hui, seul un petit groupe de prisonniers du centre de Tafaigata peut passer un week-end sur deux en famille. La direction de la prison propose d'étendre le principe à tous les prisonniers qui se conduisent bien. La semaine dernière, la police a retrouvé deux détenus évadés, mais un autre est toujours en fuite.
 

41 personnes en garde à vue aux Fidji pour incitation à l'émeute

Aux Fidji, 41 personnes accusées d'incitation à l'émeute restent en garde à vue. Seuls deux adolescents et un homme malade sont en liberté conditionnelle. Ces 44 personnes sont notamment soupçonnées d'avoir participé à des sortes d'entraînements militaires dans les provinces de Ra et Nadroga. Ils ont été arrêtés en juillet et août dernier. Les autorités fidjiennes communiquent très peu sur ces multiples arrestations. 
 

Aux Îles Tonga, les médias critiquent le cabinet du Premier ministre

Aux Îles Tonga, les médias dénoncent un manque de transparence et une mauvaise gouvernance. Selon Kalafi Moala, journaliste et ancien conseiller du Premier ministre, 'Akilisi Pohiva, la plupart des questions posées restent sans réponse et il arrive que le cabinet délivre sciemment de mauvaises informations. « Dès le premier jour, le gouvernement a mis l'accent sur la transparence. Mais cette équipe est beaucoup moins transparente que les gouvernements précédents ! », dénonce Kalafi Moala au micro de la radio nationale néo-zélandaise.
 
Peut-on boire du kava et conduire ? 
C'est la question que se pose un ancien officier de police néo-zélandais, devenu chercheur. Apo Aporosa vient de remporter une bourse du Centre de recherches kiwi, qui va lui permettre d'étudier pendant deux ans les effets du kava sur les conducteurs.

Sur le même thème

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play