publicité

L'accord sur les tarifs bancaires jugé insignifiant

L'intersyndicale contre la vie chère dénonce une fois de plus l'accord sur la baisse des tarifs bancaires. Un accord signé mardi entre l'Etat, l'OPT et les banques calédoniennes.

© NC1ere
© NC1ere
  • Par Nadine Goapana
  • Publié le , mis à jour le
" Des mesures insignifiantes "s'insurge I'intersyndicale « contre la vie chère » réunie, ce matin, à 9h, dans les locaux de l’USOENC à Ducos.

L'intersyndicale contre la vie chère réunie à Ducos © josé solia
© josé solia L'intersyndicale contre la vie chère réunie à Ducos
 

Le renouvellement de l'accord sur une réduction des tarifs bancaires locaux  est loin d'être suffisant. L'intersyndicale réagi vivement à cette convention qui depuis 2013 ne prend pas en compte les recommandations de l'intersyndicale.


Les explications de Jean-Pierre kabar de l'intersyndicale au micro de Caroline Moureaux :

Jean-Pierre Kabar



Petit historique


Suite aux négociations de décembre 2013, les banques calédoniennes se sont engagées à réduire l'écart tarifaire entre la Nouvelle- Calédonie et la métropole.

Le Haut-commissaire et les banques locales ont défini, alors, un objectif général de réduction de 50%, d'ici 2017, de l'écart tarifaire moyen du total des 4 points ci-dessus, défini entre les moyennes de la Nouvelle-Calédoneie et de la France.

L'accord de concertation de décembre 2014 a défini un panier de tarifs servant de base à la comparaison des moyennes calédoniennes et métropolitaines pour 2015. Voici ces quatres tarifs:

  • Frais de tenue de compts actifs (moyenne mensuelle)
  • Abonnement internet " extrait standard" (moyenne mensuelle)
  • carte bleue à débit différé (moyenne mensuelle)
  • commission d'intervention (coût par opération)

En octobre 2015, un bilan a été fait  par l'institut d'émission d'outre-mer.  Voici ces conclusions sur les 4 points :
  • un tarif est moins cher en Nouvelle-Calédonie qu'en métropole : carte bleue à débit différé;
  • deux tarifs restent plus chers en Nouvelle-Calédonie qu'en métropole : les frais de tenue de compte et l'abonnement internet de l'extrait standard
  • les commissions d'interventions seront dès décembre 2015, soumises à un plafond identique à celui appliqué en métropole (1000 FCFP Hors Taxes par orpération)

© José solia
© José solia

Certes, "il y a eu des baisses de tarifs, indique Jean-Pierre Kabar, porte parole de l'intersyndicale, mais elles restent minimes"

 "Si on avance à ce rythme là, dans 50 ans ,on y est toujours.


L'intersyndicale demande qu'un audit complet réalisé par un organisme indépendant soit effectué sur le système bancaire calédonien afin de comprendre les mécanismes de tarification en vigueur. 

La parole non respectée

Suite au précédent accord, explique Jean-Pierre Kabar, " il avait été convenu que nous, intersyndicale, soyons associés aux discussions. Le haut commissaire s' était engagé clairement en faveur de notre demande. Aujourd'hui, cette parole n'a pas été respectée. On nous remet devant le fait accompli, avec un accord signé. On est très fâché ".

L'intersyndicale tient à faire valoir ses demandes auprès du Premier ministre Manuel Valls à l'occasion de sa visite prévue du 10 au 13 mars prochain.

Sur le même thème

  • vie chère

    L'autorité de la Concurrence enfin lancée

    Les élus du boulevard Vauban ont approuvé à la majorité les 5 candidats pour former l’autorité de la concurrence.
    Le 31 juillet dernier, le Congrès avait retoqué les noms proposés, bloquant ainsi la formation de cette instance attendue depuis 2014. Cette fois, c’était la bonne.

  • vie chère

    L'intersyndicale suspend les négociations des contrats de compétitivité

    Nouveau coup d’arrêt dans les négociations sur les contrats de compétitivité, qui doivent accompagner la mise en place de la TGC.
    L’intersyndicale contre la vie chère dénonce un accord entre des syndicats professionnels et le gouvernement sur la filière biens de grande consommation. 

  • vie chère

    Trois frais bancaires abaissés, quel impact ?

    La diminution de 25% des tarifs de tenue de compte, d’abonnement internet, et de mise en place d’une autorisation de prélèvement, est effective depuis le 1er avril. Imposée par le Haut-Commissaire, mi-janvier 2017, elle contraint un peu plus des banques, "au bout de l'exercice".

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play