Vanuatu : Charlot Salwaï élu Premier Ministre sans difficulté

vanuatu
Drapeau Vanuatu
©Larousse
Le Vanuatu a un nouveau premier ministre ! Charlot Sawaï a été élu par les 52 députés du Parlement cet après midi.
Charlot Salwaï a été élu sans difficulté. Il était le seul à briguer le poste.
Le leader du parti "Reunification of Movements for Change" soit le Mouvement de Réunification pour le Changement a reçu 46 des 52 voix du Parlement, 5 nuls, 1 abstention.
L'homme originaire de l'ile de Pentecôte a rassemblé bien au-delà de son parti.

Charlot Salwai, le nouveau premier ministre du Vanuatu
©ABC


Un francophone d'expérience

Charlot Salwaï est un homme politique expérimenté. Ancien comptable de  l’Unelco, il a débuté sa carrière politique au début des années 90, en commençant par être le secrétaire privé du Premier ministre de 91 à 95.

Charlot Salwaï a une solide expérience du gouvernement. Il a successivement occupé les postes de :

  • ministre de l'intérieur,
  • celui des Finances,
  • de l'Education,
  • des Terres et des Ressources naturelles, et
  • du Commerce et de l'Industrie. 
Il est le chef de file d'une coalition anglophone appelée "Unity for Change bloc" soit le Front pour l'Unité. Coalition qui regroupe une dizaine de partis politiques.
A noter que le Parlement est composé de 17 partis politiques dont 8 n'ont qu'un seul élu siègeant à l'assemblée.

Sortir de l'impasse 

Cette onzième législature a siégé pour la première fois aujourd'hui suite aux élections anticipées du 22 janvier dernier. Pour rappel, le président de la République, Baldwin Lonsdale avait décidé le 24 novembre 2015 de dissoudre le Parlement.
Et pour cause : 14 députés et ministres du gouvernement Kilman ont été reconnus coupables de corruption. 

Baldwin Lonsdale : le président du Vanuatu
Baldwin Lonsdale, huitième président du Vanuatu, décédé le 17 juin. ©AFP

Vers plus d'unité

L'entente du Front pour l'Unité remporte aussi la présidence du Parlement qui revient à Esmon Saïmon avec 33 voix contre 18. Face à lui, le candidat du groupe francophone des Modérés de Sato Kilman, Premier ministre sortant.
Charlot Sawaï  est francophone comme la plupart des élus du groupe des Modérés. Un atout pour tenter de jeter des ponts entre tous les élus.
Et c'est dans ce sens, que le nouveau Premier ministre a lancé un appel à l’unité de la nation, indiquant que les électeurs avaient envoyé le 22 décembre dernier un message clair pour le changement.









Les Outre-mer en continu
Accéder au live