Comité directeur de l’UC : se concentrer sur les enjeux.

politique
comité directeur union calédonienne. 270216
©NC1ere (Sheïma Riahi)
L’Union Calédonienne était réunie à la tribu de Saint Louis au Mont-Dore, ce samedi.  A l'ordre du jour, les conclusions du Comité des Signataires, ou les listes électorales spéciales.
C’est à Saint-Louis, bastion indépendantiste, que l’Union calédonienne a choisi de réunir ses troupes pour son 2e comité directeur de l’année. Au cœur des discussions : les conclusions du comité des signataires du 5 février et la tenue des réunions des commissions administratives spéciales pour la liste électorale provinciale dés  mardi prochain.
 
Mais la décision de clore politiquement le débat du corps électoral divise au sein même de l’UC. Pour Daniel Goa, « il ne s’agissait pas de renoncer mais de se recentrer et se concentrer sur l’enjeu de la dernière mandature ». 
 

Daniel Goa au micro de Sheïma Riahi et Gaël Detcheverry

comité directeur UC 270216

Lors de comité directeur, le parti indépendantiste s’est aussi penché sur la préparation du congrès du FLNKS les 5 et 6 mars à Kowé Kara à Nouméa.  Le dossier du nickel et le chantier des compétences régaliennes seront au cœur des enjeux  politiques notamment entre l’UC et le Palika 

Daniel Goa au micro de Sheïma Riahi et Gaël Detcheverry

comité directeur UC 270216

Pour cette dernière mandature de l’accord de nouméa, l’UC va poursuivre son travail de terrain.  Le parti indépendantiste s’est lancé pour défi 7000 adhésions en 2016.