2200 repas préparés pour les plus démunis et pour le personnel soignant

solidarité
préparation repas grand nouméa
©Christian Favennec
Quatrième et dernière opération caritative des chefs solidaires ce week-end. Une action en lien avec le cluster de l'agro-alimentaire, Pacific Food Lab. Dans les cuisines du lycée du Grand Nouméa, des repas pour les plus démunis et le personnel soignant ont été préparés.
On pourrait presque parler de cuisine familiale. Tout le monde participe. Et le plaisir se partage de pièces en pièces. Une chaîne de solidarité s'est mise en place dans les cuisines du lycée du Grand Nouméa ce samedi. C'est une première, le vice-rectorat a mis à disposition cette structure conforme aux normes de sécurité et d'hygiène pour les "Chefs Solidaires" et tous ceux qui veulent les aider à proposer des repas gratuits aux plus démunis.
 

L'aide de la banque alimentaire

La matière première, ce sont les dons reçus et redistribués par la banque alimentaire. Des produits invendus qui sont lavés, épluchés, et préparés dans différentes salles par des bénévoles. Parmi eux, des membres de la ligue de judo, dirigeants, pensionnaires du pôle espoir, ou parents de sportifs. Ils font partie de l’association « les kimonos du cœur » qui vient, humblement, en soutien des chefs solidaires, à l'image d'Ewen,14 ans. « Je voulais venir sur le terrain tout simplement pour aider. Ca me fait travailler les mains pour le kimono, donc c’est plutôt pas mal »
 
préparation repas
©C.F

Le fruit de leur travail est mis à disposition des chefs solidaires. Des chefs de la restauration collective et privée, soutenus par le cluster agro-alimentaire Pacific Food Lab. L’idée de ces opérations caritatives vient d’eux. Ils ont la charge de transformer les produits. "On a des concombres qui étaient voués à être jetés et bien là, on va les transformer en "pickles", en petit pot, pour les donner aux associations caritatives" explique Gabriel Levionnois, chef solidaire.
 

"Nourrir le coeur"

Des plats froids sont réalisés, mais aussi du chaud. Dans les cuisines du lycée du Grand Nouméa, les chefs se démènent. Les plats sont travaillés, et agrémentés de nombreux aliments. Il ne s'agit pas "simplement" de nourrir.
 

On est en train de faire une bolognaise. On a rajouté des carottes, de la citrouille, pour augmenter en terme de fibres et de légumes. Ce n'est pas parce qu'on fait à manger pour des associations caritatives, qu'on ne doit pas penser à l'aspect nutritionnel. C'est nourrir le coeur, faire du bien, faire plaisir   - Gabriel Levionnois


L’aide des uns et des autres contribue à ce plaisir, jusque dans les desserts proposés. Un millier de brownies alléchants vont sortir des fours. On cherche la qualité, la quantité, mais aussi à s’adapter à une situation de crise comme le Covid-19. C’est l’un des objectifs du cluster agro-alimentaire qui mène toutes ces opérations de solidarité alimentaire depuis le début du confinement.
 
chefs solidaires
©C.F

" Nous en tant que chefs cuisiners et donc Pacific Food Lab, des acteurs de la restauration, de l'industrie agro-alimentaire, que ce soient les producteurs, les transformateurs mais aussi la restauration, on veut participer, on veut améliorer la culture alimentaire et sur ce choc, quelle est la réponse que l'on pourrait donner ? "  Cette réponse concrète a été trouvée. Ils sont nombreux à en avoir profité.
 

2200 repas distribués

Dans le détail, 250 barquettes ont été livrées à la Rapsa, aux foyers d’accueil « Les Massanes », Cécile Peyronnet, et Fauo à Nouville. 100 repas sont partis à l'université de Nouvelle-Calédonie et 80 au Médipôle de Koutio par le Lions Club Nouméa Doyen, avec l’aide logistique de la Croix-Rouge qui s’occupera de maraudes ce dimanche en lien avec Macadam Partage. Les centres communaux d’action sociale du Mont-Dore et de Dumbéa ont récupéré 100 repas chacun.
barquette repas
©C.F

" On est partenaires aujourd'hui pour livrer 300 repas. Il y a une partie avec le Lions Club qui va partir au Médipôle et une partie avec l'association L'accueil, qui s'occupe des SDF depuis des années et en cette période de crise, on est solidaires avec eux. On va livrer les trois foyers et demain, on va faire de la maraude avec eux " raconte Sandrine Buffeteau, présidente de la Croix Rouge en Nouvelle-Calédonie.

Depuis le début de leurs opérations caritatives, les chefs solidaires en Nouvelle-Calédonie ont livré 2200 repas.

Le reportage de Martin Charmasson et Christian Favennec. 
 
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live