publicité

3 ans de prison pour la mort de son passager

Un jeune homme de 29 ans a été jugé ce mardi en comparution immédiate par le tribunal correctionnel pour conduite en état d’ivresse et usage de stupéfiants ayant entrainé la mort d’une personne. Il a été condamné à 3 ans d’emprisonnement dont 16 mois avec sursis. 

© NC1ere
© NC1ere
  • Jeannette Peteisi (CM)
  • Publié le , mis à jour le
Ce samedi 2 septembre, 3 jeunes, dont le prévenu, décident de partir de Nouméa pour aller faire la fête à Houaïlou.  Tout au long de la nuit, ils boivent des canettes de bière, 15 au total, et consomment du cannabis. Vers 4h du matin, ils décident de reprendre la route.
C’est au niveau du lieu dit de la Chourou à Bourail que le prévenu, chauffeur du véhicule, s’endort au volant. Lorsqu’il ouvre les yeux , il se rend compte qu’il se dirige vers une voiture qui arrive dans l’autre sens. Il donne alors un coup de volant, projetant la voiture dans un fossé, causant la mort d’un des passagers.
L'accident s'est produit dans le col des roussettes, au lieu-dit la Chourou © Google Earth
© Google Earth L'accident s'est produit dans le col des roussettes, au lieu-dit la Chourou

Un pick up comme une arme

A l’audience, le prévenu a demandé pardon aux familles de la victime qui était aussi son beau-frère. Une jeune femme dans la salle est intervenue pour lui dire « ça sert à quoi ton pardon ? il fallait réfléchir avant, maintenant il est où mon frère ? »
Pour le procureur de la République, « il serait grand temps que les jeunes se rendent compte qu’avoir un pick-up entre les mains quand on a bu et consommé du cannabis, c’est comme avoir une arme ».
Le tribunal a condamné le prévenu à 3 ans d’emprisonnement dont 16 mois avec sursis. Avec une obligation de soins.

Sur le même thème

  • justice

    Assises: ouverture du procès des coups mortels sur Guy Tamaï

    Trois jours de procès s'ouvrent aux Assises, durant lesquels Seleone Tuulaki devra répondre de ses actes. Au premier jour de son procès, l'ingénieur enseignant nie toujours avoir frappé Guy Tamai à plusieurs reprises, il ne reconnaît qu’un coup de pied.

  • justice

    L'affaire Tamaï aux assises

    Un procès retentissant s’ouvre demain aux assises de Nouméa : l’affaire Guy Tamaï, du nom de l’ancien secrétaire général de l'UPM décédé en juin 2014 après une bagarre. Seleone Tuulaki est accusé de violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

  • justice

    20 ans de prison pour avoir tué sa petite amie

    Sylvain Bouteiller vient d'être condamné à 20 ans d'emprisonnement pour le meurtre de sa petite amie le 12 décembre 2015 dans un squat de Dumbéa.

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play