Plus de trente tonnes de colis traitées en décembre à Ducos

transports nouméa
Tri colis Ducos 1
©Martine Nollet / Ncla1ere

En cette période, les colis affluent, au Centre de traitement du courrier géré à Nouméa par l’OPT. Ils sont traités dès leur arrivée. Les retards viennent de l’extérieur. La patience est donc de rigueur.

[MISE A JOUR AVEC SUJET TELE ET PRECISIONS]

La période des fêtes de fin d'année est chargée, en termes de tri des colis. En cette fin décembre-début janvier, les soixante agents du Centre de traitement postal géré par l'OPT à Ducos s’occupent en moyenne de 650 colis par jour - sans parler de quelque deux mille recommandés et 70 000 courriers ordinaires.

Le reportage d'Ondine Moyatea et Martine Nollet, au JT du 30 décembre : 

Varié

Les agents sont renforcés par six jeunes en jobs d’été. «C’est bien parce que c’est assez varié. Ceux qui souhaitent faire quelque chose de plus tranquille, ils peuvent aller trier les enveloppes. Pour quelque chose de plus physique, on peut s’occuper des colis», assure Hitia Jacquet, dix-sept ans. Il fait partie de ce recrutement saisonnier, qui concernait cette année 70 personnes sur l’ensemble des structures OPT de Calédonie.

Tri colis Ducos 2
©Martine Nollet / Ncla1ere

 

Logistique

Les travailleurs du CTP s’activent dès l’acheminement des colis. «Quand le camion arrive, le déchargement s’effectue sur ce quai-là», montre la cheffe de centre, Caroline Chalier. «Les équipes flashent les objets à l’arrivée et commencent à faire une première répartition en fonction de la catégorie de l’objet. C’est à ce moment-là que sur le site opt.nc, par exemple, vous allez savoir que l’objet est arrivé en Nouvelle-Calédonie.» 

Tri colis Ducos 6
©Martine Nollet / Ncla1ere

International

«On met les moyens au maximum pour satisfaire nos clients et traiter dans les plus courts délais possibles dès l’arrivée de leurs objets», ajoute-t-elle. «Et on est en échange avec l’international pour essayer de résorber le maximum de situations. On manque d’informations sur le prévisionnel. On est obligés de s’adapter à l’instant T.»

Pandémie

La crise sanitaire continue en effet d’influer sur le transit à l’échelle mondiale. «Des objets qui datent du mois de mars nous parviennent aujourd’hui, notamment par la voie maritime, de Nouvelle-Zélande», citait Caroline Chalier le 30 décembre. «Mais on a aussi de très bonnes surprises, avec des objets qui nous arrivent en une semaine. De ce qui est arrivé en Nouvelle-Calédonie, on est à jour

Tri colis Ducos 4
©Martine Nollet / Ncla1ere

Caroline Chalier, cheffe de centre du traitement postal de Ducos, au micro de Martine Nollet : 

Caroline Chalier, chef de centre du traitement postal de Ducos

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live