73 travailleurs chinois attendus cette semaine pour le démantèlement du Kea Trader

environnement
Kea Trader juillet 2019
©CTCM/ Lomar Shipping
Les opérations de démantèlement du Kea Trader vont enfin pouvoir reprendre. Des personnels sont attendus de Chine ce 6 août et pourront prendre le travail sur l’épave après leur quatorzaine. 
L’information est tombée ce lundi, par un communiqué du gouvernement. 73 travailleurs arriveront à la Tontouta ce jeudi en provenance de Chine. Ils voyageront à bord d’un avion Aircalin spécialement affrété pour les acheminer de Shanghaï à Tontouta.
Pour leur venue, un dispositif particulier a été mis en place en cette période de pandémie de Covid-19.
 

Des tests avant le départ et une quatorzaine

Tout d’abord indique le gouvernement, les 73 hommes seront testés 72 heures avant leur départ. Les résultats seront transmis à la DASS vingt-quatre heures avant l’embarquement. Et c’est le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie par le biais de la DASS qui les autorisera nominativement à prendre l’avion. 
Dès leur arrivée en Calédonie, ils seront placés, comme tous les voyageurs arrivant sur le territoire, en quatorzaine dans un hôtel de Nouméa. 
Au terme de cette quatorzaine, ils seront à nouveau dépistés et ne sortiront de confinement que si leur test est négatif. 
Barge Cali Kea Trader
La barge Cali, en attente à Nouméa ©Coralie Cochin
 

Sur la barge Cali 

Ils seront alors pris en charge par l’armateur du Kea Trader qui les conduira sur leur lieu de travail autrement dit la barge « Cali » arrivée de Chine en février dernier. Ils y resteront le temps du démantèlement et n’auront pas l’autorisation de descendre à terre. 
Rappelons que le Kea Trader est échoué sur le récif Durand depuis le 12 juillet 2017, soit plus de trois ans maintenant.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live