nouvelle calédonie
info locale

Abus de confiance : arnaque et relaxe

justice
Code pénal. Justice. Tribunal
©NC1ere
Un chef d'entreprise poursuivi pour abus de confiance par cinq clients mécontents dont il n’avait pas honoré les commandes de téléphone portables a été relaxé par le tribunal de Nouméa. Il s’est lui-même fait arnaquer par des sociétés chinoises. 
Cinq magasins de vente de téléphones portables versaient des acomptes à ce chef d’entreprise. Ce dernier procédait ensuite à l’achat du matériel à l’étranger, essentiellement en Chine. Achat qu’il effectuait via internet. Mais après plusieurs mois d’attente, le prévenu se rend compte qu’il est victime d’une arnaque. Soit une partie de la marchandise est envoyée ou bien rien du tout.

Détournement de fonds

Il puise donc dans les acomptes de ses clients pour rembourser la centaine de particuliers, qui eux aussi, attendent leurs commandes. Plus de 4 millions de francs au total ont été détournés entre juillet 2016 et février 2017. Le prévenu reconnaît les faits et déclare regretter ce qu’il a fait. 

Le client relaxé

Le tribunal de commerce a placé son entreprise en redressement judiciaire. Pendant 3 ans, le chef d’entreprise qui s’est lancé dans une autre activité, devra rembourser ses victimes à hauteur de 200 000 francs par mois. Le tribunal relaxe le prévenu suivant ainsi les réquisitions du ministère public. Pour les quatre autres plaintes déposées, le délibéré sera rendu le 28 décembre prochain.