L'actu en bref de ce lundi 30 avril 2018

l'actu du matin
L'essentiel de l'actualité avec la grève du personnel des trois cliniques privées renforcée par le soutien de certains médecins et infirmiers libéraux; à Air Calédonie, 4 rotations annulées sur les îles Loyauté et l'île des Pins conséquence de la grève des pompiers de l'aérodrome.
MOUVEMENT SOCIAL. Les médecins et infirmiers libéraux rejoignent le mouvement du collectif "Ile Nou Magnin", en grève depuis mercredi. Leurs cabinets sont donc fermés à partir d’aujourd’hui. S’ils perdurent, ces deux mouvements pourraient avoir de lourdes conséquences sanitaires. Le médipôle gère seul les urgences et les accouchements, pour l’instant les équipes tentent de s’organiser au mieux, mais la situation pourrait se compliquer dans les prochains jours.
Deux grèves dénoncées par le gouvernement, qui estime que, la volonté des grévistes est de créer un véritable chao dans le système de santé.
 
 
TRAFIC AERIEN. Eux aussi, poursuivent leur mouvement de grève, les pompiers d’aérodrome restent mobilisés. Si un accord a été trouvé jeudi entre La fédération des fonctionnaires et gouvernement, cette fois, c’est le non paiement des jours de grève qui pose problème avec la CCI.
Conséquences pour Air Calédonie : 4 rotations annulées ce lundi, une vers Koné, deux sur Ouvéa et une sur Lifou.
 

KOUAOUA. Expédition punitive samedi soir, sur fond d’alcool à Kouaoua. Des individus ivres ont fait irruption dans une tribu de la chaine pour en découdre avec l’un des leurs. Ce serait le passage à tabac d’un de leur proche la semaine dernière qui aurait motivé cette expédition punitive. Bilan : une case brûlée, des voitures incendiées et des habitants agressés. Plusieurs plaintes ont été déposées.
 
 
VISITE PRESIDENTIELLE. Le Président de la République est attendu ce jeudi sur en Nouvelle-Calédonie. A 6 mois jour pour jour du Référendum, cette visite marque un moment crucial de la vie politique calédonienne. Une visite placée sous le signe de la mémoire et de l’équilibre.
Emmanuel Macron se rendra bien à Ouvéa le 5 mai, où il va se recueillir sur le monument des gendarmes puis sur la tombe de 19  mais ne prononcera pas de discours.
Un discours est en revanche prévu, en clôture de sa visite samedi à 18h au théâtre de l’Ile.
Autre temps forts : la remise au gouvernement de l’acte l'acte de possession de la Nouvelle-Calédonie par la France en 1853. Avant cela, Emmanuel Macron ira au sénat coutumier jeudi, et vendredi en province Nord.
 

Pendant sa visite, Les Républicains Calédoniens appellent les partisans du maintien de la Calédonie dans la France à manifester vendredi. Une démonstration de force Bleu Blanc Rouge qui ne sera pas suivie par Calédonie Ensemble. C’est ce que nous disait hier soir Philippe Dunoyer, le porte-parole de Calédonie Ensemble, dans l’émission Politique Directe.
 

AUSTRALIE. Le pays va engager 312 millions d’euros pour restaurer et protéger la Grande barrière de corail, 
joyau du patrimoine de l’humanité menacé par le changement climatique. Le premier ministre australien, Malcolm Turnbull, a déclaré que cette somme serait débloquée pour améliorer la qualité de l’eau, lutter contre les prédateurs et renforcer les mesures de restauration. La Grande Barrière attire des millions de touristes et compte pour 6,4 milliards de dollars par an dans l’économie australienne.