Affaire de Ouinané: les 5 prévenus jugés coupables

justice
Tribunal
©NC1ere/Martine Nollet
Ce mardi, le tribunal correctionnel de Nouméa jugeait une affaire de violence avec arme et de dégradation de biens d'autrui à la tribu de Ouinané à Boulouparis survenue en décembre dernier.
Les faits remontent au matin du 20 décembre 2015 à la tribu de Ouinané à Boulouparis, un groupe d’hommes a décidé de mener une expédition punitive à l’encontre de certains membres de leur famille, en représailles à une agression dont ils ont été victimes 4 jours plus tôt. S’ensuivent la destruction de véhicules par jet de pierre, des tirs avec un fusil de chasse de calibre 16 et l’incendie d’une case.
 
Les victimes ripostent en tirant à leur tour, deux blessés sont à déplorer. Cette affaire met en exergue les vives tensions qui existent depuis des années à Ouinané. Le président du tribunal évoque l’origine du conflit, deux clans revendiqueraient la présidence du Conseil de la tribu.
 
Le rappel à la loi du procureur de la république le 16 décembre 2015, n’a pas eu d’effet. Pour Me Tehio et le bâtonnier Milliard, les familles de la tribu doivent se réconcilier.
 
Les cinq prévenus sont tous reconnus coupables, les condamnations vont de 4 mois à 1 an d’emprisonnement avec sursis. 1 seul prévenu écope de 3 mois de prison ferme. Une première réponse pénale aux nombreuses plaintes déposées.
 
Depuis cette affaire, de nouvelles tensions sont apparues il y a quelques semaines avec l’édification de barrages pour empêcher l’accès à la tribu de Ouinané. Sous l’égide de l’Etat, une négociation a été menée le 6 octobre dernier et un protocole d’accord a été signé.
 
Le règlement du conflit est désormais entre les mains du bureau de médiation de l’Aire Xârâcùù.