publicité

Après la sénatoriale, les réactions

Il n’y aura eu qu’un tour, ce dimanche, pour renouveler les deux sénateurs de Nouvelle-Calédonie. Réactions à l'élection de Gérard Poadja et à la reconduction de Pierre Frogier.

Six candidats se disputaient les voix des 552 grands électeurs. © NC 1ère / Laura Schintu
© NC 1ère / Laura Schintu Six candidats se disputaient les voix des 552 grands électeurs.
  • Sylvie Hmeun et Laura Schintu, avec F.T.
  • Publié le , mis à jour le

[MISE A JOUR DE LUNDI]

«Notre objectif est surtout la paix»

Gérard Poadja, 53 ans, a réuni sur sa candidature les suffrages de 258 grands électeurs sur 552 inscrits, 522 votants et 467 suffrages exprimés. L'élu Calédonie Ensemble en province Nord, l'un des deux candidats de la plate-forme non indépendantiste, va ajouter une nouvelle institution à sa carrière politique : il s'apprête à siéger au Sénat pour la première fois. 
Gérard Poadja

«Calédonie Ensemble confirme sa position»

Le parti de Gérard Poadja a considéré ce lundi qu'«au travers de ces élections sénatoriales, dernière échéance démocratique avant le référendum d'autodétermination prévu par l'accord de Nouméa, Calédonie Ensemble confirme sa position de première force politique du pays et sa très large représentation culturelle, géographique et ethnique».

«Je mesure cette responsabilité»

En 2011, Pierre Frogier est passé par un second tour pour s'installer dans le fauteuil de sénateur. Cette fois, il a suffi d'une fois pour que le président du Rassemblement-Les Républicains, 66 ans, retrouve son siège. Soutenu par 255 grands électeurs, le partenaire au sein de la plate-forme non indépendantiste se dit «déterminé».
Pierre Frogier

«Le Sénat jouera un rôle déterminant»

Le parti de Pierre Frogier s'est par la suite félicité «du succès remporté par la majorité sénatoriale conduite par Gérard Larcher car le Sénat jouera un rôle déterminant dans la recherche d'une solution institutionnelle partagée par l'ensemble des Calédoniens».


«Un score honorable»

Seuls candidats indépendantistes de cette sénatoriale, les représentants de l'Union nationale pour l’indépendance ont l'un et l'autre rassemblé 120 bulletins. Jean Creugnet estime qu'un objectif a donc été atteint.
Jean Creugnet

«Poursuivre la mobilisation»

«Le travail qui nous attend reste colossal pour préparer la consultation référendaire, insiste le groupe Uni à l'assemblée de la province Nord, par l'intermède de sa responsable, Nadia Heo. Aussi nous invitons chacun de nous à poursuivre la mobilisation».


«Plus de 20 % des électeurs»

La seule femme candidate à cette élection se lançait au nom de son groupe Républicains calédoniens au Congrès, avec pour suppléant l'adjoint à la maire de Nouméa Marc Zeisel. Isabelle Lafleur a été choisie par 95 grands électeurs.
Isabelle Lafleur

«Le panachage démontre»

Les Républicains calédoniens ont réagi à la victoire du binôme proposé par la plate-forme. «Le panachage important observé dans les bulletins de vote, estime le groupe, démontre qu'un nombre significatif de grands électeurs n'a pas adhéré aux petites arrangements de leurs états-majors».

Version Facebook du communiqué des Républicains calédoniens.


Sur le même thème

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play