L'association indonésienne de Nouvelle-Calédonie honore ses anciens

vie locale
Repas indonésien anniversaire des 124 ans
©Nicolas Fasquel
Pour fêter les 124 ans de l'arrivée du premier convoi d'engagés javanais, l'association indonésienne de Nouvelle-Calédonie organisait ce dimanche, au Mont-Dore, un repas pour les anciens au foyer de Robinson.
À l’occasion des 124 ans de la présence indonésienne sur le territoire, les jeunes sont sensibilisés au devoir de mémoire à travers une journée de partage dédiée aux anciens. « C’est grâce à eux que nous, la nouvelle génération, sommes ici sur le Caillou » confie la jeune Léa Paiman.
 

Se rassembler autour d'un repas

De 1896 à 1949, près de 19 500 javanais sont venus travailler en Nouvelle-Calédonie. Plusieurs milliers d’entre eux sont repartis dans leur pays à la fin de leur contrat, d’autres ont fait souche sur le territoire où ils perpétuent leur tradition et notamment leur tradition culinaire. 

« Après le 16 février, date qui commémore traditionnellement l’arrivée des premiers javanais en Nouvelle-Calédonie, on se doit avant de débuter une année, d’honorer nos anciens, c’est pour cela qu’on commence toujours par ce repas traditionnel à la mémoire et en l’honneur de nos anciens »  confie Thierry Timan, le président de l'association indonésienne.
 

Le respect des anciens

doyen javanais
©Nicolas Fasquel
Dans l'assemblée présente ce dimanche, se trouvait le doyen, Saïmin Soeparno, âgé de 93 ans. Ses parents ont quitté l’île de Java pour travailler en Nouvelle-Calédonie, au début des années 1900. Ils ont été engagés dans la commune de Voh pour exploiter le nickel. « C’était un peu dur dur parce que les parents sont engagés, on n'a rien, on mange les rations de nos parents alors on vit qu’avec ça » lâche l'homme, dans un témoignage poignant. 

Aujourd’hui, la communauté indonésienne représente plus de 4000 personnes en Nouvelle-Calédonie. 

Le reportage de Natacha Cognard et Nicolas Fasquel. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live