Australie : la Nouvelle-Galles du Sud mise sur les énergies renouvelables

océan pacifique
Energie solaire Australie
Ferme solaire en Australie ©CC0
La Nouvelle-Galles du Sud veut lutter contre l’effet de serre. Cet Etat australien veut attirer des dizaines de milliards d'euros d'investissements privés dans les énergies renouvelables d’ici 2030. Un pari écologique pour l'avenir mais aussi un pari économique sur une énergie bon marché
L'Etat le plus peuplé d'Australie se veut exemplaire dans la lutte contre le réchauffement, via les énergies renouvelables. La Nouvelle-Galles-du-Sud compte attirer 58 milliards de dollars australiens (près de 36 milliards d'euros ou près de 4250 milliards de francs CPF) d'investissements privés dans ce secteur en dix ans. A la clef, la création de 10 000 emplois. Cela fournirait douze gigawatts d'énergie éolienne et solaire et permettrait le stockage de deux gigawatts notamment d'hydroélectricité, par pompage.
 

Energie peu chère sur la voie du zéro émission de gaz à effet de serre

Matt Kean, ministre de l'énergie de Nouvelle-Galles du Sud n’y voit que des avantages :
« Aujourd'hui, il s'agit de notre plan visant à faire de la Nouvelle-Galles du Sud une superpuissance énergétique et économique, à moderniser notre système électrique de manière à créer des emplois, à stimuler les investissements dans la brousse et à fournir à la Nouvelle-Galles du Sud l'une des énergies les moins chères du la planète. On le voit déjà, le monde s'oriente vers une économie à zéro émission nette (de gaz à effet de serre). Et en progressant rapidement, nous pouvons maintenant nous assurer que nous faisons le nécessaire pour profiter des énormes opportunités qui se présenteront. » 
D'ici quinze ans, la Nouvelle-Galles du Sud fermera quatre centrales électriques à charbon sur cinq. D'autres Etats australiens ont des projets importants dans les énergies renouvelables.
 
Carte des énergies renouvelables en Australie
Carte des sites d'énergies renouvelables en Australie ©Wikipedia

Zéro émission après 2050 pour l’Australie

Toutefois, l’Australie est un gros producteur et exportateur de charbon. Et Canberra n’a pas toujours semblé follement enthousiaste dans l’application de l’accord sur le climat. Certains comptent donc sur l’influence de Joe Biden pour l’encourager dans la voie écologique. Le prochain président américain va en effet faire revenir les Etats-Unis dans l'Accord de Paris, en visant zéro émission nette d'ici 2050. Mais Scott Morrison, Premier ministre australien, a rappelé son indépendance : 
« L' Australie conduira toujours ses politiques en fonction des intérêts de l’Australie » 
Selon les autorités fédérales, l'Australie atteindrait le zéro émission après 2050.
Le point avec Bruno Sat 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live