Australie : un projet de référendum vise à intégrer les "voix indigènes" dans la Constitution

océan pacifique
Anthony Albanese Premier ministre australien Aborigènes
Rencontre entre le Premier ministre Anthony Albanese et les représentants des peuples aborigènes le 30 juillet 2022 au Nord de l'Australie. ©Compte Twitter d'Anthony Albanese
Le Premier ministre australien, Anthony Albanese, s’est engagé samedi à intégrer dans la Constitution un organe représentatif des peuples aborigènes et insulaires devant le Parlement.

Anthony Albanese, a présenté le 30 juillet, un projet de référendum national au Parlement australien. Si celui-ci est validé, nos voisins devraient répondre à la question : "Êtes-vous en faveur d’une modification de la Constitution pour établir une voix aux Aborigènes et indigènes du détroit de Torrès ?" 
Fraichement élu en mai, le Premier ministre avait promis qu’un vote référendaire serait organisé avant la fin de son mandat en 2025. 
"Une décision historique" indique le leader de centre-gauche, qui permettrait de créer un organe représentatif des peuples aborigènes et indigènes. A ce jour, la Constitution australienne ne les reconnaît pas officiellement. "Tous les Australiens ont la chance de s’approprier ce changement et de s’inscrire du bon côté de l’Histoire" a déclaré Anthony Albanese sur son compte Twitter.

Rencontre en Terre d'Arnhem

Lors d’un déplacement samedi en Terre d’Arnhem, un territoire du Nord peuplé majoritairement d’Aborigènes, le Premier ministre a également rencontré les représentants des "premières nations". Les discussions engagées s’orientent en faveur de la déclaration d'Uluru venant du coeur qui vise à "consulter les peuples aborigènes et insulaires du détroit de Torrès sur les décisions qui les concernent, rien de plus, rien de moins" a lancé Anthony Albanese.
Dans un tweet publié samedi, il entrevoit "ce référendum comme une magnifique opportunité pour l’Australie".