Brice Nicolas dans le monde des grands

sportncla1ère
brice nicolas portrait
Brice Nicolas a terminé 10e des championnats de France Elite à Bordeaux ©N.Barbeau

Il a fait sensation début mars en terminant 10e des championnats élite de squash en métropole. Rencontre dans la région de Marseille avec le Calédonien Brice Nicolas qui poursuit une carrière fulgurante, dans un environnement sain. Nous l'avons suivi dans son quotidien. 

 

Debriefing des "Elite" avec son coach de coeur

Après son exploit bordelais, retour à Marseille dans le quartier du Vélodrome, où il réside les week-ends dans une famille d'accueil. Brice Nicolas, 17 ans, retrouve David Navarre. L'ancien conseiller technique de la ligue calédonienne a été son premier entraîneur de squash à l’Olympique de Nouméa. Il l’avait aussi accompagné pour ses premiers championnats nationaux moins de 15 ans, en décembre 2017 à Royan. Premier déplacement de Brice en métropole, et alors que personne ne le connaissait, premier titre décroché. Son protégé avait ensuite rejoint le pôle France d'Aix-en-Provence, et le coach, pour des raisons professionnelles, était lui revenu dans sa ville de naissance, Marseille. Ils sont toujours restés proches. Ce matin, Brice débriefe sa 10e place aux derniers championnats de France élite à Bordeaux, début mars. Un tournoi qui rassemblait les 16 meilleurs squasheurs français :

" Il a d'abord gagné un tournoi satellite du circuit professionnel (PSA) à Cognac, puis les qualifications des championnats de France Elite. 45e français, il devait gagner ces qualifications, car les "Elite" sont réservés aux 12 meilleurs français. Au premier tour, il a accroché le 37e mondial, Baptiste Masotti, dans le premier jeu (9-11). Ce dernier a ensuite accéléré le tempo, et Brice s'est incliné en trois jeux. Mais il s'est classé 10e du tournoi, en faisant de très bons matchs contre de très bons joueurs " 

David Navarre, son premier coach de squash à l'Olympique

 

Brice Nicolas face à Baptiste Masotti en 8e de finale des championnats de France Elite
Brice Nicolas face à Baptiste Masotti en 8e de finale des championnats de France Elite ©N.Barbeau

 

" Une ascension fulgurante "

Brice réalise lui aussi ce qu'il vient de faire. D'autant qu'il se souvient que l'an dernier, il n'avait pu accéder à la phase finale de la plus haute compétition nationale. Le Cagou s'était fait éliminer en quart de finale des qualifications. 

" C'était assez dur. Mais de parvenir à le faire cette année, c'était une grande expérience. On affronte des joueurs plus expérimentés que nous, des joueurs de haut niveau. Rien que de le vivre, c'était déjà incroyable "

Brice Nicolas, 45e français en 1ère série

 

Si le coach des débuts connaît le potentiel d'un joueur à qui il a enseigné les bases techniques, tactiques et mentales, la rapidité à laquelle Brice franchit les étapes, l'impressionne.

" Brice a commencé le squash en avril 2016. En décembre 2017, il était champion de France des moins de 15 ans. En septembre 2018, il intégrait le CREPS d'Aix, et là, en 2021, il fait 10ème aux "Elite". Je suis très content et très fier de ces performances ces dernières semaines (...)  " 

David Navarre

 

Le reportage vidéo sur Brice Nicolas, signé Martin Charmasson et René Molé.

 

Sur ce chemin vers la réussite, David Navarre ne manque pas de rappeler l'importance des confrontations qu'il a pu connaître en Nouvelle-Calédonie. 

" Il y a eu celles avec ses partenaires d'entraînement de l'équipe calédonienne jeunes, et celles avec les seniors, qui ont vu ce tout petit bonhomme  arriver, et qui l'ont pris sous leurs ailes. Je pense à des Nicolas Massenet, Gaël Gosse, Laurent Guépy, et j'en oublie. Ils l'ont fait jouer au quotidien et lui ont mis des roustes parce qu'ils étaient plus forts que lui. Ils ont contribué à sa formation ". 

David Navarre

 

Un quotidien exigeant au CREPS

 

Son départ au pôle d’Aix-en-Provence a également été essentiel dans sa trajectoire. Il est suivi par le manager des équipes de France espoir, Yann Menegaux, et côtoie des membres du Top 25 mondial, comme Mathieu Castagnet. Les Calédoniens se souviennent du n°4 français. Il a été finaliste du dernier open international joué à Nouméa. Le CREPS est un véritable cocon de compétitivité :

" Brice se lève vers les 7 heures, petit-déjeuner, puis il va en cours de 8h à 13h avant le repas. Ils arrivent à la salle vers les 14h30 pour l'entraînement, avec de la préparation physique, du technico-tactique et de la récupération jusqu'à 18h30. Si il n'a pas de cours le matin, il fait des journées avec deux séances cette année.   "

Yann Menegaux, manager des équipes de France espoir

 

Un rythme soutenu qui le fait progresser et avancer, tout comme ses résultats dans les tournois disputés. Avec sa 10e place aux championnats Elite, Brice va remonter entre la 20e et la 25e place française en mai. Il doit aussi être invité sur un tournoi du circuit professionnel (PSA) à 10 000 dollars, à Mulhouse, troisième meilleur club hexagonal où le Calédonien est licencié pour les matchs par équipe :

" Là, il a vraiment réussi à exprimer son plein potentiel, sa vitesse, son agressivité, et en même temps, ses qualités de défenseur. Ce sont des belles perspectives pour l'avenir " 

Yann Menegaux

 

" Ici, on s’entraîne tous les jours avec des pros. Pour moi, je suis rentré dans le monde des grands en intégrant le PSA, le circuit professionnel. Je vais tout donner pour faire carrière dans le squash, c'est sûr "

Brice Nicolas

 

Un entourage en or : les Thoreau et David Navarre

Dans sa quête, il peut compter sur le soutien de sa deuxième famille, les Thoreau, qui l’hébergent tous les week-ends sur Marseille. Le fils, Yanis, a sympathisé avec Brice aux championnats de France U15. Il admire chez son copain sa combativité, son état d'esprit.

" Quand il a un obstacle dans la vie de tous les jours, il ne va pas l'éviter, il ne va pas laisser tomber, il va travailler, travailler, jusqu'à atteindre son objectif (...) Je lui dis toujours que je le vois très loin dans le squash. Il a un énorme potentiel à exploiter. Quand il est sur le terrain, il ne lâche rien "

Yanis Thoreau, ami de Brice Nicolas, membre de sa famille d'accueil

 

Ses parents ont accepté de l'accueillir dès son intégration au Creps. L'amitié nouée avec Yanis est une force de plus, d'autant qu'il fait partie des 15 meilleurs squasheurs français de moins de 19 ans. Ils se suivent dans les tournois, se conseillent, se motivent. Un entourage précieux pour Brice, sur tous les plans. 

" Quand je reviens de tournois ou d'entraînements, ils sont là pour moi. Ils me donnent de l'importance. Les parents, Fred et Nadia, veillent aussi à me faire découvrir d'autres choses. Ca compte vraiment pour moi. Et puis on joue au squash avec Yanis. David (Navarre) est pas loin non plus, à 2km de la maison. Pour taper la balle ou en cas de besoin, je sais qu'il sera toujours là. C'est important d'avoir mon coach de la Calédonie, mon coach de coeur, à côté. Je tiens beaucoup à lui " 

Brice Nicolas

 

Un environnement qui n'est pas étranger à ses remarquables performances.