nouvelle calédonie
info locale

La bureau Vallée Nouméa Dream Cup débute lundi à Sainte-Marie

windsurf
Windsurf
©NCla1ère
La dernière étape de la coupe du monde de windsurf va se dérouler toute la semaine prochaine dans la baie de Sainte-Marie pour la première fois. Un nouveau spot, mais toujours les mêmes champions venus chercher le sacre mondial à Nouméa. En prémices ce week-end, la Bluescope Race. 
Antoine Albeau sacré champion du monde pour la vingt-quatrième fois, c’était en 2017 sur le plan d’eau de l’Anse Vata pour la dernière épreuve du circuit professionnel mondial à Nouméa.
 

Désormais à la Côte blanche

Et la page est tournée, car cette année, la grande nouveauté, c’est le nouveau sport à la Côte blanche, avec les installations du centre international de voile. Nouveau décor et conditions de navigation différentes.
« Le vent va venir de la boite contrairement à l’Anse Vata où le vent vient de la gauche, donc ça peut paraître bête mais ça change un peu les repères pour les procédures de départ par exemple » explique le véliplanchiste Fred Morin. « Et après, vu les prévisions qu’on a, on va avoir un vent stable. Mais si le vent tourne un tout petit peu, on peut avoir quand même pas mal de dévente ».
 

Les Calédoniens veulent briller

Parmi les soixante-quatre riders en lice, des Calédoniens, et pas des moindres.  
Nicolas Goyard a été sacré champion du monde de Windsurf foil il y a un mois. Une belle récompense à la hauteur du travail fourni, et aujourd’hui le plaisir de retrouver le pays, la famille, les amis, et le club de ses débuts : « Ici, c’est une famille, donc au final, c’est retrouver une grande famille qu’est le windsurf et surtout celle du club, et ça fait super plaisir. C’est cool de voir des amis du club et de repartager tout ça » confie Nicolas Goyard.

Autre champion du monde calédonien, Basile Jacquin, titré en slalom sur le circuit IFKA. Il est actuellement dix-huitième sur le circuit mondial et il ambitionne avec cette compétition à domicile de rentrer dans le top 15, synonyme d’avantages conséquents pour la saison 2020.
« Cette année, par rapport aux années précédentes, c’est à la Côte blanche, sur mon spot parce que je viens de l’ACPV, donc le plan d’eau je le connais bien. On a du bon vent de prévu, il va y avoir des bonnes courses, beaucoup de manches, tout le monde va être au niveau et j’espère pouvoir m’en sortir correctement » confie-t-il. 
Les Calédoniens plus nombreux dans la cour des stars. Antoine Albeau vient bien sûr pour augmenter son énorme palmarès, mais les Cagous sont dans le coup. Début des festivités lundi.
Le reportage d’ Erik Dufour et Nicolas Fasquel 
©nouvellecaledonie

 

A la rencontre des jeunes

A quelques jours du coup d'envoi de la Bureau Vallée Nouméa Dream Cup, les champions se sont prêtés au jeu des dédicaces ce mercredi, pour le plus grand bonheur des jeunes planchistes issus de plusieurs clubs. 
Le reportage d’ Erik Dufour et Nicolas Fasquel 
©nouvellecaledonie

 

La Bluescope Race

Cette année, la Nouméa Dream Cup est associée à la Bluescope Race qui se court ce dimanche en introduction du rendez-vous. Une douzième édition qui mène les participants du Phare Amédée à Nouméa. Tous les types d’embarcations sont possibles, sauf à moteur !
Des animations sont prévues dans le village dès samedi. 

Dossier de Presse Bureau Vallée Nouméa Dream Cup by Françoise Tromeur on Scribd

Publicité