nouvelle calédonie
info locale

Calédoniens ailleurs : Edouard Waminya, une vie improvisée

diaspora
Calédoniens ailleurs : Edouard Waminya, une vie improvisée
Calédoniens ailleurs : Edouard Waminya, une vie improvisée ©N-DY Photography
Nombre de nos compatriotes font le choix de quitter la Nouvelle-Calédonie. Etudes, recherche d’emploi, envie d’ailleurs, les raisons sont multiples. Mais qui sont ces Calédoniens qui tentent l’aventure ailleurs ? Cette semaine, Edouard Waminya, comédien-improvisateur.
« Toute ma vie a été guidée par des opportunités ». Si Edouard s’est toujours laissé guider par les occasions qui se présentaient à lui, le Calédonien est aujourd’hui un comédien en pleine réussite.
 
Après son bac S, le jeune homme, originaire de Mucaweng (Lifou), débute une licence de maths informatique à l’UNC. Plus intéressé par la fête que par ses études, Edouard échoue deux années de suite. Ses parents l’expédient à Besançon espérant qu’il réussira mieux là-bas. Le métis y voit l’opportunité de vivre de nouvelles expériences : fiestas, voyages, concerts avec son groupe Push Pull et petits boulots. Le Calédonien obtient néanmoins un DUST qualité.  Sur les conseils d’une amie, il poursuit  avec une licence puis une maitrise dans les Arts et Techniques industrielles du bois et de l’ameublement. En 2005, il décroche un master d’administration des affaires à Nancy. « Ce n’est pas moi qui ait poursuivi des études, ce sont les études qui m’ont poursuivi» s’amuse à penser Edouard qui réussit tout ce qu’il entreprend.  Dans le même temps,  séduit par un match d’improvisation théâtrale, il participe à ses premiers ateliers. Jeune actif, Edouard se laisse encore porter par ses rencontres. Pendant trois ans, le Calédonien multiplie les contrats d’intérim et continue musique et théâtre. Recruté dans une entreprise de télécommunication à Dijon, Edouard se pose pendant quatre ans en tant que manager qualité. Quand les relations se tendent avec son nouveau patron, le Kanak quitte son poste.
Le Calédonien enchaîne les projets dans le théâtre d'improvisation
Le Calédonien enchaîne les projets dans le théâtre d'improvisation ©Edouard Waminya
En 2011, sans emploi, séparé de son groupe de musique, le Calédonien décide de prendre un risque et de se consacrer au théâtre d’impro. Après des années passées dans une petite troupe d’amateurs à Dijon, le jeune comédien de 37 ans se professionnalise. Devenu comédien-consultant, il se partage entre spectacles et formations en entreprises. C’est l’occasion de faire le lien entre ses deux mondes. Depuis 2014, il évolue au sein de « Et Compagnie ». Le Calédonien qui « n’a jamais rêvé d’être comédien » multiplie les projets. En février dernier, l’artiste remporte le championnat du monde d’improvisation. En octobre, il se produira à Broadway (New York)  dans une comédie musicale improvisée. En novembre, il sera en Nouvelle-Calédonie. Invité par le Festival International du Théâtre d’Improvisation organisé l’association OUH LALA, le comédien participera au tournoi et donnera des master class. Bénévole dans un spectacle pour enfants hospitalisés, il monte également un festival d’improvisation à Lyon. « Je me suis toujours dit je vais essayer, prendre une risque pour savoir, pour connaître ».  Sur scène et dans la vie, Edouard a fait de l’improvisation un style de vie qui lui réussit. 

Découvrez un petit aperçu des multiples talents d’Edouard : 
Calédoniens ailleurs : Edouard Waminya, une vie improvisée

par ambre@lefeivre.info 

Publicité