nouvelle calédonie
info locale

Les « chiens visiteurs » pour aider les malades d’Alzheimer

santé
association le Chien visiteur
©Laura Schintu
Quand la compagnie de nos amis les chiens a un effet bénéfique sur la santé de nos aînés. Voilà l'objectif de l'association « le chien visiteur ». Depuis trois ans, les bénévoles animent une rencontre entre les chiens dressés et les patients atteints d'Alzheimer à Pierre Lenquette.
Joy le caniche, Finette, le lévrier pointé, Birdy le bichon, et Glad, le colley à poils longs participent à un atelier câlins au centre d’accueil de jour pour personnes atteintes d’Alzheimer. 
C’est dans la salle d’activités que ces chiens de compagnie exécutent des exercices de dressage pour le plus grand bonheur des malades.


Apporter du bonheur aux gens

Membre fondateur de l’association « Le chien visiteur », Josette Jamin et ses amis rendent visite à ces personnes âgées une fois tous les trois mois.
Créée en 2012, l’association a formé ses bénévoles et leur intervention est très sollicitée, notamment en maison de retraite.
« Leur rôle, c’est d’apporter du bonheur aux gens, de la distraction, et surtout de les faire sortir de leurs murs, de façon qu’ils puissent parler, s’exprimer. Cette dame par exemple s’est mise à chanter, c’est génial. Elle m’a appris à parler Uvéa, je suis très contente… On apporte, mais on reçoit aussi » confie Josette Jamin.
association le Chien visiteur
©Laura Schintu
 

Des effets bénéfiques sur la santé

Dans ce centre d’accueil de jour, la moyenne d’âge est de 80 ans. Les résidents souffrent d’une disparition progressive des neurones qui affecte certaines capacités comme la mémoire, le langage ou l’attention. Des études médicales confirment que la présence d’un animal a des effets bénéfiques sur la santé humaine. Des bienfaits constatés à chaque atelier, et  ce depuis sa mise en place en 2017.
« Ça leur procure de la joie, de la tendresse. Ils réagissent, ça les stimule. On les a vus tout à l’heure, ils communiquent, ils sont joyeux » savoure Cynthia Streiff, directrice de l’accueil de jour Alzheimer à la Croix-Rouge française. 
Le reportage de Nadine Goapana et Laura Schintu 
©nouvellecaledonie
Publicité