Comment se protéger la peau, sans nuire aux coraux?

environnement
Mosaïque crème solaire
©NC la 1ère
La quantité de crème solaire qui finit dans la mer est estimée à 14 000 litres par an, alors qu’elle peut s’avérer toxique voire mortelle pour les coraux, notamment. Restrictions, interdiction, recours à un produit naturel, port de lycra: comment prévenir le risque, en Calédonie?
«Les crèmes, comme les sédiments, étouffent l’animal.» Pascale Joannot, directrice des expéditions au Museum d’histoire naturelle, parle de l’effet des protections solaires sur le précieux corail qui fait nos récifs. Comment elles le menacent d’asphyxie, et peuvent être un facteur supplémentaire de blanchissement. 
 

Projet de distributeur

L’organisation environnementale Pew charitable trust veut obtenir du gouvernement calédonien des restrictions sur ces crèmes solaires nocives pour l’environnement. En attendant, faute de cadre légal, la balle est dans le camp de l’usager. A lui d’adopter une solution alternative: le recours aux vêtements de bain protecteurs, ou des produits respectueux de la nature, mais qui s’avèrent plus chers… Le très touristique îlot Amédée pourrait ainsi abriter un distributeur gratuit de crème minérale.
Le reportage de Caroline Antic-Martin et Claude Lindor.
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live