Coronavirus : les îles ne veulent toujours pas des paquebots

coronavirus ile des pins
Paquebot Pacific Dawn
©FANC
Plus aucun paquebot ne fait escale à Lifou et à Maré depuis début février par mesure de précaution contre le Covid-19. L’île des Pins a également prolongé cette mesure jusqu’à fin mars. 

Lifou comprend cette décision

Le Coronavirus inquiète les habitants bien sûr, mais aussi les acteurs touristiques et les autorités dans les Iles.
A Drehu (Lifou), c’est le grand chef du district de Wetr, Ukeinesö Sihaze qui a pris début février la décision de stopper les touchers de paquebots, en baie de Easo. 
Une décision comprise par tous, même si le manque à gagner est conséquent. 200 000 croisiéristes en moyenne font escale à Lifou chaque année. 
Le reportage de Clarisse Watue 

Lifou sans paquebots reportage

 
Des croisiéristes à l'Ile des Pins
©DR
 

L’Ile des Pins prolonge la mesure 

Même situation à l’Ile des Pins, où la grande chefferie de Kwenyi a décidé ce lundi de prolonger l’interdiction des touchers de paquebots sur l’île, tout le mois de mars. Une décision en concertation avec tous les coutumiers de l’île. 
Les coutumiers qui aimeraient que le gouvernement prenne aussi des décisions concernant les touchers de paquebots, notamment à Nouméa. 

Christian Kaateu, représentant de l'un des clans de la grande chefferie de l'Ile des Pins expliquait cette décision ce mercredi matin sur notre antenne radio, avec Malia Noukouan 

Coronavirus Ile des Pins itw Kaateu

Les Outre-mer en continu
Accéder au live