Coronavirus : focus sur le vaccin Pfizer dont dispose la Nouvelle-Calédonie

coronavirus
Vaccination 1

Le vaccin Pfizer a démontré son efficacité dixit l’Institut Pasteur et il serait également efficace contre le variant anglais. En Nouvelle-Calédonie, depuis le début de la vaccination, on compte déjà plus de 12 000 injections réalisées.

Passer de 900 à 2000 vaccinations par jour, c’est l’objectif annoncé par le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie cette semaine. Sur le territoire, c’est le vaccin Pfizer qui est administré et plus de 12 000 injections ont été réalisées depuis le début de la vaccination le 20 janvier dernier. 

Le reportage de Dave Waheo-Hnasson et Cédric Michaut :

 

Variant anglais

À l’institut Pasteur, on reconnaît l’efficacité de ce vaccin, qui agit contre la souche initiale et contre le variant anglais explique Myrielle Dupont-Rouzeyrol, chercheur à l’Institut Pasteur de la Nouvelle-Calédonie.

« Une étude récente en Israël, menée sur 1 million de personnes avec 500 000 personnes qui ont reçu le vaccin et 500 000 personnes qui ont reçu un placébo, a montré qu’il y avait une efficacité de ce vaccin supérieure à 90% sur la survenue de formes symptomatiques de Covid-19, sur la survenue d’hospitalisations et de risques de décès. Ce vaccin est également efficace contre les variants, et principalement sur le britannique, avec une efficacité similaire observée ». 

10 000 doses supplémentaires

Les autorités sanitaires calédoniennes indiquent qu’à ce stade, par manque de recul, on ne sait pas si ce vaccin diminue les risques de transmission. On ne connaît pas non plus, sa durée précise de protection. 

L’État a en revanche garanti l’envoi de 10 000 doses supplémentaires par semaine. Objectif des autorités : la vaccination de 70% de la population, pour arriver à une immunité collective.