Covid-19 : Fidji détecte deux cas de variant Omicron chez des passagers en quarantaine

coronavirus
61aedce09ed97_fiji-airways.jpg
Un avion de Fiji Airways ©CC/Ian Abbott
Les deux Fidjiens revenaient du Nigeria et se trouvaient en quatorzaine depuis le 25 novembre. Les autres passagers et membres d’équipage du vol en provenance de Hong-Kong sont négatifs. Aucun risque de propagation rassurent les autorités.

Les îles Fidji ont signalé lundi leurs premiers cas de variant Omicron du Covid-19, qui apparemment ont été arrêtés à la frontière et n'ont contaminé personne, selon les autorités de la petite nation du Pacifique.
Les autorités sanitaires ont indiqué lundi soir qu'Omicron a été détecté chez deux Fidjiens rentrés du Nigeria via Hong Kong le 25 novembre.

Une "contamination de masse" évitée

Les deux personnes étaient entièrement vaccinées et se trouvaient dans un établissement de quarantaine depuis leur arrivée, le Nigeria étant considéré comme un pays à haut risque. Ils ne présentent pas de symptômes de la maladie.
"Il semblerait que nous ayons évité une contamination de masse pour le moment", a déclaré le secrétaire à la Santé fidjien James Fong dans un communiqué.
L’équipage et les autres passagers du vol ont été testés négatifs.
Deux semaines après avoir été signalé en Afrique du Sud, Omicron a été repéré dans une quarantaine de pays à travers le monde.

700 morts avec le variant Delta

Les Fidji avaient réussi à se débarrasser du Covid-19 pendant un an, jusqu'à ce qu'une seconde vague dévastatrice du variant Delta cette année provoque près de 700 morts dans le pays d'un million d'habitants.
Les contaminations ont diminué alors que le taux de vaccination a dépassé les 90%. Lundi, les autorités ont signalé 10 nouveaux cas et aucun décès.