Covid-19 : l'obligation vaccinale pour les voyageurs arrivant en Calédonie entre en vigueur lundi

coronavirus
Covid-19 : la vaccination débutera le 22 février dans les structures pour personnes âgées
©NC la 1ère
Il était attendu, en parallèle de l'obligation vaccinale votée par le Congrès. Le décret qui rend la vaccination anti-Covid obligatoire pour pouvoir entrer en Nouvelle-Calédonie sera effectif à partir de lundi 20 septembre.

Il a été publié vendredi 17 septembre au journal officiel. Le décret qu'on savait dans les tuyaux prévoit l'obligation vaccinale pour se rendre en Nouvelle-Calédonie. La mesure entre en vigueur lundi 20 septembre. Deux semaines après l'obligation de vaccination pour tous les résidents du Caillou, votée le 3 septembre et effective depuis le 6.

Ecoutez le résumé de Mathieu Ruiz barraud

 

Un schéma vaccinal complet

Dans le détail, le voyageur devra justifier d'un schéma vaccinal complet, avec l'un des vaccins anti Covid-19 qui ont fait l'objet d'une autorisation de mise sur le marché délivrée par la Commission européenne :

  • s'agissant du vaccin 'COVID-19 Vaccine Janssen ”, 28 jours après l'administration d'une dose.
  • s'agissant des autres vaccins, sept jours après l'administration d'une deuxième dose, sauf en ce qui concerne les personnes ayant été infectées par le virus, pour lesquelles ce délai court après l'administration d'une dose.

Pour les mineurs âgés de douze à 17 ans ou les personnes qui ont une contre-indication médicale, il faudra présenter un examen de dépistage RT-PCR réalisé moins de 72 heures avant le déplacement, ou un test antigénique fait moins de 48 heures avant.

Autres conditions

Le candidat à l'entrée en Calédonie devra par ailleurs, dès douze ans :

  • faire valoir un motif impérieux d'ordre personnel ou familial, un motif de santé relevant de l'urgence ou un motif professionnel ne pouvant être différé.
  • présenter une déclaration sur l'honneur comme quoi il acceptera à son arrivée un examen de dépistage (test PCR-RT, test antigénique ou autotest réalisé sous la supervision d’un professionnel de santé). Cette déclaration devra mentionner son lieu de quarantaine, durant laquelle des contrôles pourront être réalisés. Il devra aussi attester qu'il accepte à l'issue de la période un nouvel examen de dépistage, du même type.

Le décret précise aussi les dispositions, similaires, pour sortir de Calédonie. Il porte la signature du Premier ministre, Jean Castex; du ministre de la Santé, Olivier Véran; du ministre de l'Intérieur, Gérard Darmanin; du ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu.