nouvelle calédonie
info locale

Covid-19 : les masques de la générosité

coronavirus
couturière masque
Le gouvernement a annoncé la commande d'1 million de masques. En attendant, des initiatives se multiplient pour les fabriquer soi-même. Des masques d’appoint qui peuvent dépanner sans disposer des garanties officielles.
Depuis 30 ans, la machine à coudre de Monique a vu passer de nombreux modèles. Mais jamais comme ceux qu’elle façonne depuis trois jours. Robes, pantalons et chemisiers ont laissé place aux masques.
Cette initiative est volontaire et surtout bénévole… 
 

Je suis en train de faire des masques pour les donner gratuitement à l’hôpital... Je vais faire pour les infirmières tout ça. Je ne sais pas si c’est bon ou pas bon mais avec mon bon cœur, c’est tout. 

 
En se basant sur les recommandations du CHU de Grenoble, la couturière a produit 45 masques au gré de ses dernières journées de travail. Désormais, sa boutique est fermée. Monique s’active à la maison, secondée par sa belle-fille, Angèle. 

Cette dernière présente les modèles qu'elles produisent : l'un est doublé avec deux épaisseurs de coton et une ouverture pour mettre le filtre, celui-ci prend bien la forme du nez, l'autre est plissé, rectangulaire.
 
Ces protections ne sont pas homologuées et ne peuvent donc pas être utilisées en milieu médical. Malgré tout, cela peut rendre service en période de pénurie pour les personnes fragiles et celles qui toussent et éternuent. 

Rappelons que les gestes barrières sont essentiels pour stopper l’évolution de la maladie.Un reportage de Anne-Claire Lévêque, Laura Schintu et Natacha Faure