Covid-19 : une septaine au Médipôle pour les personnels de santé

coronavirus
Médipôle panneaux Covid
Affichage au Médipôle. ©Caroline Moureaux / NC la 1ere
C’est une information NC La 1ère. Une septaine vient d’ouvrir au sein même du Médipôle. Sept personnes y sont placées depuis ce mardi. La mesure était très attendue pour assurer la continuité des soins dans le public et faire face à la pénurie de médecins en Calédonie.

Le personnel du CHT, du CHN et du CHS peut désormais se confiner à l'hôpital à son retour sur le Caillou. Depuis ce mardi 24 août, sept personnes ont été placées en septaine dans une unité isolée, au 3ème étage du Médipôle. Toutes sont vaccinées et ont été autorisées par une cellule dédiée, regroupant la Dass et les trois structures hospitalières (CHT, CHN et CHS) à bénéficier de ce dispositif.

28 lits à disposition 

Cette mesure s’adresse en priorité au personnel médical, aux agents administratifs et techniques, mais aussi à leurs familles. Des agents dont l’hôpital public a besoin pour assurer la continuité des soins. Elle permet également de faciliter l’embauche de personnel médical, alors que l’hôpital public manque de plus en plus de médecins.

Vingt-huit lits sont mis à disposition, dont deux en réserve, dans des chambres simples ou doubles du Médipôle, où se trouvaient auparavant le centre de prélèvement Covid et la médecine du travail.

Un séjour payé en partie par les agents 

Selon la commission médicale du CHT, cette septaine pourrait s’ouvrir à d’autres professions sanitaires. Les lits disponibles seraient ainsi mis à disposition de la Dass, par exemple, pour le personnel de l’Institut Pasteur et du CSSR, le centre de soins de suite et de réadaptation, situé à Dumbéa.

Charge au personnel confiné de payer la moitié de son séjour (45 000 francs), l’autre partie étant prise en charge par le CHT. 

Validée par le gouvernement et l’Etat

Le haut-commissaire et le gouvernement ont pris le 26 août un arrêté conjoint pour valider cette septaine au Médipôle. 
Le communiqué précise que "les professionnels nouvellement recrutés et remplaçants y sont prioritaires. Selon les places disponibles, ceux des services de santé provinciaux, de la clinique ou exerçant en libéral pourront en bénéficier ; ainsi que les professionnels de santé déjà en poste en Nouvelle-Calédonie, dans le cadre de leurs déplacements pour motifs impérieux (formations en Métropole, notamment). Les membres de la famille des professionnels, notamment ceux nouvellement embauchés, pourront également en bénéficier si des places restent vacantes. Ils ne seront pas prioritaires et devront être vaccinés". 
Le gouvernement indique également que ces 28 places s’ajoutent au quota actuel de 20 places dans les quarantaines hôtelières qui étaient déjà réservées aux personnels de santé.

Sept personnes bénéficient déjà de cette mesure. Il s'agit notamment de quatre professionnels de santé du CHN et d'un du CHT.

Le reportage de Sheïma Riahi et Gaël Detcheverry :