Cyclone et coronavirus au coeur de l’actu à la 1 du mardi 7 avril 2020

l'actu du matin
Actu à la 1. 7 avril 2020
©NCla1ère/DR
L’essentiel de l’actualité en Nouvelle-Calédonie avec le cyclone Harold qui a ravagé le Vanuatu, les aides économiques de l’Etat dans la crise du Covid-19, le couvre-feu à Dumbéa pour faire respecter le confinement et les mariages reportés à Lifou. 

Le Vanuatu subit Harold

Au Vanuatu, Harold poursuit sa trajectoire. Le puissant cyclone a ravagé  le nord de l’archipel. Hier, son oeil est passé tout près de Luganville, entre l'île d'Espiritu Santo et l'île de Malicolo, avant de se diriger vers Pentecôte. Harold devrait se situer dans les prochaines heures au Sud de Fidji, puis pourrait menacer les Tonga, selon les prévisions météorologiques.
Inondations, toits arrachés, habitations détruites… les premières images des dégâts matériels font le tour des réseaux sociaux.
 

Un couvre-feu instauré à Dumbéa

La commune de Dumbéa vient de passer sa première nuit de couvre-feu. Une décision prise par le maire Georges Naturel en concertation avec le Haut-commissaire après ce constat : les administrés ne respectent pas le confinement. Tous les déplacements  sont donc interdits de 22 heures à 5 heures du matin dans certains secteurs ciblés : la zone d’aménagement concertée du centre urbain de Koutio, les quartiers SIC, Jacaranda, Koutio-Palmier et les collines d’Auteuil. Une mesure forte, exceptionnelle qui se poursuit jusqu’à lundi prochain, 13 avril. 
 

Pas de nouveau cas de Covid-19

Côté situation sanitaire : les 152 tests de dépistage réalisés hier se sont tous révélés négatifs.  La Nouvelle-Calédonie compte toujours 18 cas confirmés, un patient est toujours en réanimation.
Notez que 184 personnes sont en quatorzaine à l’hôtel, à domicile ou au CISE de Koutio. Un nombre qui devrait augmenter puisque le rapatriement des Calédoniens bloqués à l’extérieur se poursuit : un vol en provenance de Tokyo est prévu aujourd’hui et un autre arrivera d’Auckland demain.
Les tests réalisés autour de la personne infectée au sein de la cellule opérationnelle du gouvernement se sont également révélés négatifs pour l’instant. Précision apportée par le porte-parole Christopher Gyges, devant la presse hier. 
 

Les mesures économiques du gouvernement 

Sur le volet économique, Christopher Gyges est revenu sur les mesures prises pour soutenir l’économie calédonienne, en particulier le chômage partiel, qui selon lui, doit rester le dernier recours. Le gouvernement demande aux salariés et entreprises de privilégier les congés payés pour alléger la facture. Il appelle à la solidarité de l’ensemble des professionnels et particulier, et évoque la nécessité d’avoir l’aide l’Etat.
 

L’Etat s’engage pour l’économie calédonienne

La Nouvelle-Calédonie va donc bel et bien bénéficier de la solidarité nationale pour faire face à la crise sanitaire. Deux dispositifs ont été présentés hier par le haut-commissaire Laurent Prévost :
. Le Fonds de Solidarité, évalué à 120 milliards de francs CFP, est destiné aux petites entreprises de moins de dix salariés, aux artisans, aux indépendants, aux professions libérales et aux patentés les plus touchés par la crise. L’aide peut atteindre les 170 millions de francs CFP, 
. Autre dispositif annoncé, le prêt garanti par l’Etat d’un montant de 300 milliards d’euros pour l’ensemble des entreprises françaises. Les banques locales sont éligibles à cette garantie. Ce prêt permet de soutenir le financement bancaire des entreprises. 

La Maison de la Nouvelle-Calédonie se mobilise

A Paris la Maison de la Nouvelle-Calédonie vient en aide aux personnes en Métropole et se trouvant en difficulté durant ce mois d’avril et en attendant leur retour, une enveloppe de 2 à 3 millions de francs CFP est débloquée sur les fonds propres de la MNC pour les produits de première nécessité , voire un logement de transition.  
La structure a par ailleurs expédié 20.000 masques chirurgicaux à Nouméa et destinés aux hôpitaux et cliniques.
 

Tous les mariages reportés à Lifou

Autre décision prise dans le cadre de cette crise sanitaire.  Elle vient des autorités coutumières de Drehu. Outre les mesures prises il y a une semaine, les trois grands chefs de l’île ont décidé hier d’annuler l’ensemble des mariages prévus cette année et de les reporter à l’année prochaine. Sont aussi concernés les mariages qui devaient se tenir à Ko We Kara. Une soixantaine de célébrations étaient prévues.
 

Le marché reprend à Lifou

Toujours à Lifou, le maire a décidé, en concertation avec les autorités locales, de rouvrir le marché communal, de 7h30 à 11h30 et selon un planning particulier, dans le respect des consignes sanitaires :
. Mercredi, pour les exposants du district de Lössi,
. Jeudi sera réservé aux exposants de Gaïca,
. Et le vendredi matin, sera consacré aux exposants du Wetr.
Une réouverture pour répondre aux difficultés économiques et sociales précise la mairie.
 

Solidarité à Maré

Du côté de Maré la solidarité s’organise pour aider les résidents bloqués à Nouméa. Vous le savez les vols de passagers sont toujours suspendus. Un conteneur est mis à disposition des familles qui veulent envoyer des vivres à leurs proches bloqués à Nouméa. Des colis à déposer dimanche à partir de 13h au quai de Tadine, précise le maire. Pour toute information, contactez le 77.71.09.
 

L’approvisionnement de l’île des Pins

Du côté du transport aérien, Air Loyauté continue d’assurer le fret sur les Loyauté mais aussi à l’Ile des Pins, en partenariat avec le gouvernement et les provinces.
Un vol est prévu ce mardi matin pour Kunié. Un ravitaillement pour les commerces et particuliers et les colis postaux. Quatre personnes devraient prendre le vol retour pour des contrôles médicaux sur Nouméa.
 

L’école de Oueholle détruite par le feu

A Kaala Gomen, un incendie a ravagé l’école de Oueholle, dans la nuit de dimanche à lundi. Un incendie d’origine accidentelle, selon les premiers éléments. Les cinq classes de l’école publique ont été entièrement détruites. Une quarantaine d’enfants de la maternelle  au CM2 y sont scolarisés. 
 

Vol de moutons impropres à la consommation 

Durant le week-end du 4 et 5 avril, en période de confinement strict, deux moutons ont été dérobés à la station zootechnique de la province Sud à Port Laguerre. Placés en stabulation, sous traitement (en soin antibiotique), ces moutons sont impropres à la consommation.