Décès d’Aurélie Marcias: la gendarmerie lance un nouvel appel à témoins

sécurité
motarde deces saint louis
©NC 1ERE
Une semaine après le décès d'Aurélie Marcias, les cause de son accident de la route à hauteur de Saint-Louis ne sont toutjours pas élucidées. Mercredi soir, la gendarmerie nationale organisait une opération sur site afin de trouver des témoins. 
C'est un nouveau genre de contrôle auxquels les usagers de la RP1 ont été soumis mercredi soir. A une centaine de mètres du lieu de l'accident d'Aurélie Marcias, 34 ans, les automobilistes ont été questionnés par une dizaine de gendarmes. L'objectif de cette opération était d'inciter d’éventuels témoins à se manifester. Les témoignages qui pourraient intervenir après cette opération doivent servir à conforter ou non ceux déjà recueillis afin de faire toute la lumière sur les circonstances de la mort de la motarde. 

Selon le procureur de la République, à ce stade de l'enquête aucun élèment ne permet de dire que la jeune femme a été victime de caillassages. " Aucun obstacle n'entravait la circulation à ce stade ", explique Alexis Bouroz, " aucun élèment matériel ne permet d'accréditer l'hypothèse d'un épisode de caillassage dont la jeune aurait été victime ". L'enquête sous l'autorité du procureur de la République est toujours en cours. 


Ecoutez le lieutenant colonel Guillaume Chanudet, chef d’escadron de la gendarmerie nationale (interrogé par Natacha Cognard)

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live